Une VICTOIRE en capitale pour l'ASM face au Stade Français

Aurélien Rougerie a inscrit le premier essai des quatre essais de l'ASM, samedi après-midi, au Stade de France. Le capitaine clermontois a mené son équipe vers une victoire importante en Top 14. / © AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE
Aurélien Rougerie a inscrit le premier essai des quatre essais de l'ASM, samedi après-midi, au Stade de France. Le capitaine clermontois a mené son équipe vers une victoire importante en Top 14. / © AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

Samedi après-midi, l'ASM Clermont Auvergne a battu le Stade Français 37 à 10 au Stade de France à Paris. Les Clermontois ont inscrit quatre essais (bonus offensif) pour remporter leur quinzième victoire en vingt journée de Top 14.

Par Stéphane Moccozet

"Une belle journée pour vaincre", voilà ce que disait l'affiche qui annonçait depuis plusieurs semaines ce choc du Top 14 entre le Stade Français et l'ASM Clermont Auvergne au Stade de France. Mais voilà, John McLane (voir notre article) n'a pas suffi et Paris, malgré un entrainement "Die Hard", a passé un dur après-midi contre les Clermontois.
 
Si les Parisiens monopolisent le ballon dès les premiers instants de la rencontre, l'ASM se montre ultra réaliste en allant marquer un essai dès la quatrième minute grâce à Aurélien Rougerie bien servi par Lee Byrne. Premier ballon, première action, première sanction. Morgan Parra transforme et Clermont mène 7 à 0, puis 10 à 0 après une pénalité.
Moins de cinq minutes plus tard, Jamie Cudmore profite d'une belle percée de Nalaga, relayé par Sivivatu, pour marquer le deuxième essai de son équipe. Parra transforme et permet aux Auvergnats de se détacher 17 à 0.
 
La réduction du score de Julien Dupuy est presque anecdotique, elle permet surtout de relancer la machine clermontoise vers l'avant. On approche doucement de la demi-heure de jeu mais Regan King, lui, fonce vers la ligne d'essai adverse. Le centre néo-zélandais, ancien de la maison parisienne, transmet la balle à Aurélien Rougerie qui sert d'une belle passe sautée Sivivatu. Sitiveni Sivivatu fait alors valoir sa pointe de vitesse et part seul aplatir dans l'en-but des Parisiens. Troisième essai, 24 à 3 pour Clermont à la mi-temps.
 
Au retour des vestiaires, le Stade Français tente de se rebeller et se montre un peu plus dangereux qu'en première période. Mais, en face, la défense résiste et Morgan Parra ne manque pas les occasions qui lui sont données d'aggraver la note. Les fautes parisiennes lui donnent deux nouvelles pénalités que le buteur clermontois passe sans difficulté (30 à 3).
 
A la 70ème minute, les nombreux assauts parisiens finissent par être récompensés avec un essai de Gurruchaga, transformé par Julien Dupuy. Paris n'est plus mené que 30 à 10 mais cet essai prive, à dix minutes de la fin, l'ASM du bonus offensif. Clermont privé du bonus offensif, mais pas longtemps car c'est le moment que choisit le meilleur marqueur d'essai du championnat pour s'illustrer. Nalaga marque son dixième essai cette saison en partant seul à quarante mètres de la ligne. L'ASM s'impose 37 à 10 et quitte Paris avec le bonus offensif.

C'est la troisième victoire consécutive des Clermontois, la deuxième à l'extérieur.
 

Sur le même sujet

Les + Lus