• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Valentin Esseyric exprime ses remords dans “L'EQUIPE”

© MaxPPP
© MaxPPP

Dans une interview accordée à "L'Equipe", Valentin Eysseric, auteur d'un tacle destructeur contre Jérémy Clément samedi, exprime des remords et craint que sa saison ne soit elle aussi compromise, cette fois par la sanction de la Ligue de Football. Son cas sera examiné jeudi par la Ligue.    

Par Philippe Bette

"Je ne suis pas bien du tout"... C'est dans ses termes que Valentin Eysseric, le joueur de l'OGC Nice qui a brisé la cheville de Jérémy Clément samedi, dans un tacle meurtrier se confie au journal "L'EQUIPE ".

"J'arrive lancé, tellement vite, que je ne pense à rien, je n'y vais pas pour faire mal" se justifie -t-il (...). Je ne sais pas pourquoi, j'ai taclé et j'y suis allé à fond. Malheureusement, mon pied est passé au-dessus du ballon et j'ai touché sa jambe qui était coincé dans le sol" . "Je suis mal dans ma tête et je culpabilise toujours énormément". Il a néanmoins pu s'excuser auprès de Jérémy Clément au lendemain de son intervention chirurgicale et depuis "je me sens un peu mieux", dit -il.

S'agissant de la sanction qui l'attend, il sait qu'"il risque gros" : "Il reste 11 matches à jouer en Ligue 1 et j'imagine que ma saison est déjà pratiquement terminée et je dois assumer ce qui s 'est passé".

Pour mémoire, les précédents tacles de même gravité ont valu en novembre 2011 à Grandi Ngoyi (Nantes) une suspension de 10 matches et à Kader Mangane (Rennes) une interdiction de jouer 11 matches en mars 2009. 

Le site internet de "L'Equipe" indique que la commission de discipline de la Ligue examinera le cas d'Esseyric jeudi prochain.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus