B. Lacombe se dit désolé “d'avoir blessé les femmes et les footballeuses”

B. Lacombe commente les propos sexistes tenus sur l'antenne de RMC et se dit "désolé d'avoir blessé les femmes, les sportives et les footballeuses". Il explique qu'il a réagi à "une énième critique contre Benzema (...). Je ne souhaitais attaquer personne mais défendre simplement un joueur".

Par Philippe Bette

Dans un communiqué rendu public aujourd'hui à 16h23, Bernard Lacombe répond de façon circonstanciée aux vives critiques dont il fait l'objet depuis ses propos sexistes sur RMC à propos des femmes et du football.

Il se dit d'abord désolé que ses déclarations aient pu blesser les femmes et en particulier, les sportives et les footballeuses. Il rappelle son implication totale tant auprès des joueurs de Rémi Garde que des joueuses de Patrice Lair pour contribuer à la réussite sportive de l'Olympique Lyonnais .

Mais il veut se justifier : En répondant de la sorte à une énième critique à l'égard de Karim Benzema ,"je ne souhaitais attaquer personne, écrit -il, mais simplement défendre un joueur qui ne mérite pas un tel traitement". En précisant qu'il aurait réagi avec autant de véhémence si cette critique sur Karim Benzema était venue d'un homme.   

Voir l'intégralité du communiqué de B.Lacombe.

Patrick Braouezec, président de la Fondation du football, a pris acte du mea culpa de Bernard Lacombe, mais a expliqué à l'AFP mardi que "tout homme public doit maîtriser les propos qu'il tient", déplorant des "déclarations, (qui), prises au premier degré, renvoient en arrière". "On prend acte de ce mea culpa, c'était du mauvais humour et il aurait mieux fait de ne pas avoir cette réponse", a commenté M. Braouezec. "Tout homme public doit maîtriser les propos qu'il tient".

"La Fondation du football fait bouger les lignes dans le monde amateur et ces déclarations, prises au premier degré, renvoient en arrière", a-t-il poursuivi. "C'est quand même sacrément paradoxal que dans le club qui a la meilleure équipe féminine, on puisse tenir ce genre de propos. Ça pose problème".

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : spectaculaire incendie dans une entreprise de Villeurbanne

Les + Lus