• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La vie de Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin, sur petit écran

Eric Caravaca (Rex/ Jean Moulin) et Jules Sadoughi / © JP BALTEL/FTV/SIECLEPROD
Eric Caravaca (Rex/ Jean Moulin) et Jules Sadoughi / © JP BALTEL/FTV/SIECLEPROD

Daniel Cordier fut pendant onze mois secrétaire de Jean Moulin et témoin privilégié de l'unification compliquée des mouvements de résistance: A 92 ans, il revit cette période dans "Alias Caracalla, au coeur de la Résistance", un film en deux épisodes diffusé samedi et dimanche à 20h50 sur France 3.

Par dm (avec AFP)

 

Entretien avec Daniel Cordier
Entretien avec Daniel Cordier - les propos de l'ancien secrétaire de Jean Moulin recueillis par J.Perrier et L.De Bretagne (extrait 19/20 Rhône-Alpes du 24/05/13)

Le film a été réalisé par Alain Tasma d'après "Alias Caracalla" (Gallimard, 2009), les mémoires de Daniel Cordier, auteur d'une biographie de Jean Moulin, premier président du Conseil national de la Résistance (CNR).

Le réalisateur a pris le parti de faire jouer le rôle de Daniel Cordier, de son départ pour Londres en juin 1940 à l'âge de 19 ans jusqu'à la signature de l'acte de naissance du CNR, par un jeune acteur de 17 ans Jules Sadoughi (photo ci-dessous). Celui-ci campe un Daniel Cordier encore adolescent, jeune maurrassien exalté, qui va devenir le secrétaire de Jean Moulin, un républicain convaincu.

A l'armistice, il rejoint Londres. Parachuté à Lyon pour remettre de l'argent en zone libre, il rencontre Rex (Jean Moulin) et devient son secrétaire. / © JP BALTEL/FTV/SIECLEPROD
A l'armistice, il rejoint Londres. Parachuté à Lyon pour remettre de l'argent en zone libre, il rencontre Rex (Jean Moulin) et devient son secrétaire. / © JP BALTEL/FTV/SIECLEPROD

Le film a été tourné en grande partie dans les traboules (passages dans les immeubles d'une rue à l'autre) et les rues du Vieux Lyon. Plusieurs scènes ont même été tournées dans le bouchon lyonnais où Daniel Cordier rencontra pour la première fois en août 1942 Jean Moulin avant de prendre la direction de son secrétariat et la responsabilité de la distribution des fonds aux mouvements de Résistance (ci-dessous).

le film Alias Caracalla revient sur la rencontre entre Daniel Cordier et Jean Moulin dans un bouchon de la rue du Garet... (archives 2012) / © France 3 RA
le film Alias Caracalla revient sur la rencontre entre Daniel Cordier et Jean Moulin dans un bouchon de la rue du Garet... (archives 2012) / © France 3 RA

Ramassages de courriers, transports d'armes et émetteurs radio, codage et décodage de télégrammes, distribution d'argent, gestion des rivalités et des susceptibilités des mouvements de résistance : le film raconte aussi la Résistance au jour le jour. Il met aussi en avant, selon le mot de Daniel Cordier, "l'obstination" de Jean Moulin à unifier tous les mouvements de résistance sous l'autorité du général de Gaulle.
Résistance à Lyon : sur les traces de Jean Moulin
Résistance à Lyon : sur les traces de Jean Moulin - reportage de I.Gonzalez et L.Crozat - 24/05/13

 

Il y a 70 ans: la première réunion du Conseil national de la Résistance

Le 27 mai 1943, se tenait en plein Paris occupé la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), symbole de l'unification de la Résistance intérieure confiée à Jean Moulin par le général de Gaulle. Ce jour, toutes les composantes de la Résistance se retrouvent rue du Four à Paris pour créer le CNR. Une réunion clandestine rassemblant les représentants de huit mouvements de résistance, de six tendances politiques et de deux syndicats. Jean Moulin avait rempli sa mission. Moins de quatre semaines plus tard, le 21 juin 1943, il est arrêté à Caluire, près de Lyon, par Klaus Barbie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus