Ligue des champions : Aulas et Lair “fair play”

Jean-Michel Aulas reconnaît que l'adversaire était meilleur. Patrice Lair, l'entraîneur des féminines de l'OL, exprime pour sa part sa déception après la finale perdue contre Wolfsburg hier soir. "On a manqué de justesse et de finition" a-t-il conclu.

Par Philippe Bette

Jean-Michel Aulas (président de Lyon) : "On dit qu'on domine trop mais il faudrait peut-être qu'on domine encore plus. Mais je crois que plus le championnat de France sera de haut niveau, plus on aura de chance de dominer à nouveau au plan européen. Elles sont très déçues, c'est normal. On a essayé de leur faire passer le message d'un avenir forcément positif. La vie continue, il faut être fair-play et reconnaître quand l'adversaire est meilleur.

Patrice Lair (entraîneur de Lyon) : "C'est une déception. Ça ne nous arrive pas souvent. On n'a pas forcément fait tout ce qu'il fallait pour gagner. On a fait une erreur alors qu'on n'était pas inquiétés. Dans le foot, il faut être efficace. En face, elles ont joué crânement leur chance et ont eu un coup de pouce du destin. Elles ont aussi su le provoquer donc bravo à Wolfsburg. On a manqué de justesse et de finition. Certaines n'ont pas été au niveau habituel. Ça peut arriver, c'est humain. Je ne vais pas tirer sur un groupe qui me donne beaucoup de satisfaction depuis de nombreuses années. J'ai fait entrer Dickenmann pour amener un peu de peps autour de Schelin. Le Sommer aussi pouvait apporter autre chose. On a peut-être été un peu diesel mais je n'étais pas vraiment inquiet à la mi-temps. Mais tant qu'on ne marque pas, on se met en difficulté. Je ne veux pas chercher d'excuse avec l'arbitrage, on n'a pas fait le match qu'on aurait dû, c'est tout. (...) Depuis deux ans j'étais un dieu, là j'ai perdu, je vais peut-être être un con".

Ralf Kellermann (entraîneur de Wolfsburg): "On a réussi un chef d'oeuvre tactique. L'ambiance était formidable et on est tous très heureux. C'est très important de ramener le titre en Allemagne, surtout en battant une équipe telle que Lyon. On avait beaucoup de joueuses blessés, des malades. Notre plan était de jouer le contre et il y a eu un moment entre la 25e et la 45e minutes où Lyon venait et revenait par vagues mais on a su tenir. Notre gardienne a été très bonne, je suis très content de sa performance. Mais on a joué en équipe et c'est ce qui nous a permis de gagner."

A lire aussi

Sur le même sujet

RIC

Les + Lus