• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Vern Cotter maintenu à la tête de l'ASM (mise à jour)

L'entraineur de l'ASM Clermont Auvergne, Vern Cotter, ira bien au terme de son contrat avec le club de rugby. Lundi 3 juin, le conseil d'administration de l'ASM a décidé de le maintenir dans ses fonctions après une sortie remarquée dans la presse. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
L'entraineur de l'ASM Clermont Auvergne, Vern Cotter, ira bien au terme de son contrat avec le club de rugby. Lundi 3 juin, le conseil d'administration de l'ASM a décidé de le maintenir dans ses fonctions après une sortie remarquée dans la presse. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Lundi matin, le conseil d'administration de l'ASM a décidé de maintenir Vern Cotter au commande l'équipe première du club. La question de son départ s'est posée après une interview dans laquelle l'entraineur néozélandais avait pointé du doigt des joueurs et le recrutement. 

Par Stéphane Moccozet

L'ASM va-t-elle vers une sortie de crise ? Après la défaite en finale de la coupe d'Europe et en demi-finale du Top 14, le club auvergnat a connu une semaine compliquée durant laquelle le départ de Vern Cotter est même devenu une possibilité. Dans les colonnes de nos confrères de La Montagne, l'entraineur néozélandais n'avait pas hésité à montrer du doigt certains joueurs de son équipe, à regretter l'absence de cadres et à critiquer le recrutement, trop timide selon lui.

Finalement, une semaine après cette bombe lancée au milieu d'un club qui n'a pas l'habitude qu'on s'épanche dans la presse, les propos de Vern Cotter n'ont pas été retenus contre lui et il pourra bien aller au terme de son contrat, en juin 2014, avant de prendre en main l'équipe nationale d'Ecosse.

Il faut dire que, quelques jours après avoir mis le feu aux poudres, l'entraineur clermontois avait tenté d'éteindre l'incendie devant les caméras de France 3 Auvergne en regrettant des propos un peu "maladroits".

Mise à jour 

En début d'après-midi, lundi, René Fontès, le président de l'ASM, et Eric de Cromières, qui lui succèdera le 1er juillet prochain, ont tenu une conférence de presse au stade Michelin, histoire de mettre un terme à cette fin de saison chaotique. Un peu plus tôt dans la journée, le conseil d'administration du club auvergnat a "validé à l'unanimité la proposition de Jean-Marc Lhermet, directeur sportif et vice-président, de maintenir Vern Cotter dans ses fonctions pour la saison sportive 2013-14". Dans un premier temps, l'ASM a publié un communiqué pour annoncer la nouvelle en l'accompagnant d'une déclaration de son entraineur, encore sur la sellette quelques heures auparavant. "Je regrette d’avoir pris sous le coup de la frustration une position maladroite vis-à-vis de mes joueurs ou de la politique du club", écrit-il, ajoutant "je me suis expliqué avec tous les intervenants, je n’ai maintenant qu’une seule envie : tirer un trait sur la semaine dernière et me tourner vers la saison prochaine où nous aurons de grandes ambitions."

Des joueurs blessés et touchés - René Fontès

"Vern a exprimé des regrets d'avoir mis le club dans une situation difficile, et puis Jean-Marc Lhermet et les joueurs ont souhaité qu'il reste", explique Eric de Cromières. Ces joueurs que René Fontès a contactés ces derniers jours, des joueurs qui "ont été blessés et touchés" selon les mots du président sortant, mais "le travail accompli par les uns et les autres, y-compris par Vern, a permis d'arrondir les angles" ajoutent d'une même voix les deux hommes.
 
"Une attaque de vestiaire" mal perçue
 
Concernant les évènements de la semaine passée, René Fontès reconnaît "avoir été pris à contrepieds par les déclarations dans la presse de Vern Cotter" précisant que deux thèmes l'ont particulièrement touché : "une attaque de vestiaire rendue publique et une critique des choix stratégiques du recrutement." Si la première des questions a été réglée "entre hommes" par les intéressés, la seconde a nécessité une mise au point présidentielle. René Fontès, soutenu par son successeur à la présidence de l'ASM, a rappelé que "l'ambition d'avoir un joueur sur trois issu du centre de formation sur le terrain n'est pas anodin. L'idée d'aller vers un joueur su deux comme prévu dans notre plan stratégique est encore plus compliqué. C'est un élément que, sous le couvert de la frustration, Vern a un petit peu oublié".

Tous les clubs français devraient avoir le souci d'apporter une contribution à la performance de l'équipe de France. - René Fontès

René Fontès, sans jamais citer de nom, a évoqué ces clubs qui "font d'autres choix qui ont peut-être l'avantage de permettre de gagner du temps". Une politique qui n'est pas celle de l'ASM qui continuera de respecter "les règles qui existent en terme de salary cap et ceci a forcément une incidence sur les règles de recrutement" explique encore le président auvergnat. Une politique de recrutement et de formation dont les dirigeants clermontois rappellent qu'elle a une incidence sur "les performances de l'équipe de France". "Je pense, dit René Fontès, que tous les clubs français devraient avoir le souci d'apporter une contribution à la performance de l'équipe de France et notre club let un point d'honneur à en faire partie.", allusion à peine voilée à la politique du grand rival de la saison, resté en rade en finale du championnat de France.
 

René Fontès (à gauche) et Eric de Cromières, l'actuel et le futur président de l'ASM Clermont Auvergne expliquent les raisons qui ont poussé le conseil d'administration du club à maintenir Vern Cotter au poste d'entraineur. / © Stéphane Moccozet
René Fontès (à gauche) et Eric de Cromières, l'actuel et le futur président de l'ASM Clermont Auvergne expliquent les raisons qui ont poussé le conseil d'administration du club à maintenir Vern Cotter au poste d'entraineur. / © Stéphane Moccozet

Une "pépite mondiale" pour remplacer Vern Cotter en 2014
 
Dernier point abordé durant cette conférence de presse : le recrutement de l'ASM pour la saison 2014/2015. "Pas mal de joueurs partiront à cette date, y-compris Vern. Il y aura un travail important sur le recrutement dont s'occupera tout particulièrement Jean-Marc Lhermet" nous dit Eric de Cromières. Concernant, le choix du remplaçant de Vern Cotter, c'est un "homme d'envergure mondiale" qui sera choisi même s'il faudra lui "laisser le temps d'exprimer son véritable potentiel", ce sera "au minimum une pépite mondiale" précise en souriant Eric de Cromière.

Une manifestation de soutien à Cotter

Dans la matinée, 150 personnes environs sont venues apporter leur soutien à Vern Cotter sur le parvis du stade Michelin. Sur les pancartes, on pouvait lire "le club n'est pas l'usine, il a une âme", "Vern, les supporters avec vous" ou encore "un pour tous, tous pour Vern". 

DMCloud:73869
Manif soutien Cotter
Alors que le conseil d'administration de l'ASM devait se prononcer sur le maintien ou non de Vern Cotter au poste d'entraineur du club, à l'extérieur du stade Michelin, près de 150 supporters ont manifesté leur soutien au néozélandais. Images de Julien Le Coq.

 

Sur le même sujet

Non au compteur Linky

Les + Lus