Des bactéries entrainent la fermeture provisoire des Thermes de Néris-les-Bains (Allier)

Publié le Mis à jour le

L'établissement applique le principe de précaution et les thermes rouvriront lorsque deux analyses successives auront démontré l'absence totale de bactéries dans l'eau thermale.

Les analyses datent du 5 juillet 2013 et révèlent la présence de légionelles et de pseudomonas aeruginosa  dans l'eau exploitée pour les soins.
En fin de matinée le jeudi 11 juillet, la direction des Thermes et la sous-préfecture de Montluçon ont décidé de fermer provisoirement l'établissement. La règle du "zéro bactérie" étant la norme, les thermes rouvriront lorsque deux analyses successives auront montré l'absence totale de bactéries dans les eaux.
En attendant, les huit cents curistes concernés ont été informés de la situation. Les frais liés à leur hébergement seront entièrement pris en charge par les Thermes de Néris-les-Bains.

Même cause, mêmes effets : en octobre 2012, l'ARS (agence régionale de santé) avait déjà décidé de fermer les portes de l'établissement thermal une semaine avant la fin de la cure suite à la présence de légionelle dans l'eau.
La légionelle est une bactérie qui se développe dans les réseaux d'eau douce naturels ou artificiels et dans un milieu organique favorable à son développement comme les climatiseurs ou les stations thermales.