• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Quand Saint-Etienne fabriquait l'arme des fantassins français : le FAMAS

© Ministère de la Défense
© Ministère de la Défense

Conçu afin d'équiper l'armée française, le FA-MAS a été présenté pour la première fois en 1973 et commandé en 1979. Sa production a duré jusqu'en 2000 à Saint-Etienne. Son remplacement est prévu à partir de 2015.

Par Christian Conxicoeur

Le FA-MAS (pour « fusil d'assaut de la manufacture d'armes de Saint-Étienne »), dont la dénomination officielle est souvent simplifiée en "Famas", est LE fusil d'assaut français.

Il a été commandé et mis en service par l'armée française qui voulait une arme tactique puissante et d'encombrement réduit qui soit également facile à utiliser et entretenir. (cliquer sur ce lien pour accéder aux "dossiers de l'armement" du Ministère de la Défense)

La version initiale du FA-MAS, appeléeF1, a été vendue à plus de 400 000 exemplaires aussi bien en France qu'à l'étranger (Djibouti, Gabon, Sénégal et les Émirats-Arabes-Unis)

Une étude préparatoire au remplacement de cette arme d'assaut à partir, théoriquement, de 2015, a été lancée fin 2009.

Saint-Etienne : "Armeville"

L'industrie de l'arme est implantée très tôt à Saint-Étienne, se servant des eaux de la rivière le Furan pour refroidir les armes. La manufacture, était initialement située place Chavanelle. L'usine produisait des armes militaires de guerre et des armes civiles.

À l'approche de la Révolution, l’activité ne cessa d'augmenter avec une production supérieure à 12 000 armes par an. Cela nécessita le déménagement dans plusieurs sites dispersés dans la ville.

Dès le début de la Révolution, la fabrication des armes prit une extension telle qu'on chercha par tout moyen à accélérer les fabrications. Saint-Étienne est reconnue comme commune d'armes et fut surnommée Armeville.

La « Manu » comme elle sera appelée plus tard fournira le fusil Chassepot et Lebel, le fusil MAS36 ou encore le FAMAS, pour fusil d'assaut de la Manufacture d'armes de Saint-Étienne. La fabrication du fusil d'assaut a été arrêtée à Saint-Etienne en 2000. 

L'entretien des armes est désormais confiée à l'usine de la société Nexter à Tulle, anciennement connue sous le nom de Manufacture d'Armes de Tulle.

Pour en savoir plus sur la "Manu": le site officiel de la ville de Saint-Etienne

Sur le même sujet

VIDEO. Allier : découvrez ce à quoi ressemble un campement de scout en 2019

Les + Lus