Mélina Robert-Michon, une vie vouée au disque

© France 3 RA
© France 3 RA

Mélina Robert-Michon, médaille d'argent du disque aux Mondiaux-2013 d'athlétisme dimanche soir (11 août) à Moscou, a voué sa vie de sportive à cet objet circulaire d'un kilo qu'on lançait déjà, chez les hommes, dans les Jeux de la Grèce antique.

Par dm (avec AFP)


L'Iliade fait référence au geste auguste et c'est un clin d'oeil que ce soit Mélina, prénom typiquement grec, qui redonne du lustre à cette discipline en France. A 34 ans, et plus de dix ans de haut niveau à son compteur, l'Iséroise qui porte le maillot du Lyon Athlétisme, a offert d'ailleurs sa première médaille au disque dans un événement de portée mondiale, depuis Micheline Ostermeyer et Jacqueline Mazeas, or et argent aux JO de Londres en 1948, ceux de la renaissance.

"Ce n'est pas loin d'être le plus beau jour de ma vie. Il y a tellement de choses que je ne peux pas vous les décrire. J'ai l'impression de ne plus toucher terre", a souligné la brune discobole, enroulée dans un drapeau tricolore. Et d'ajouter: "Je pense qu'il y en a beaucoup qui rigolaient. Mais moi je savais ce que je voulais. Même ma maman me disait +mais quand tu parles de podium dans les interviewes, ça me fait peur+. Il ne fallait pas avoir peur."
Mélina Robert-Michon, médaille d'argent à Moscou
La réaction de la championne (extrait 12/13 Rhône-Alpes du 12/08/13)

Persévérance
"C'est la médaille de la persévérance. Les émotions sont d'autant plus fortes que ça fait 15 ans que j'attends ça", a poursuivi la Rhônalpine, qui a associé à ce podium Serge Debie, son entraîneur depuis 1997, et Jérôme Simian, le préparateur physique. On pourrait pu y ajouter l'élément déclencheur de la naissance de sa fille Elyssa, en 2010. "En rentrant dans le cercle, j'y ai pensé. C'était un risque de ne pas pouvoir revenir (après la maternité). Mais quand j'ai fait ce choix-là, je savais que c'était une parenthèse. A aucun moment, je n'ai pensé arrêter. Ça a été un plus. Ça m'a permis de repartir avec un autre état d'esprit".

Mélina, toujours digne même quand les journalistes oubliaient de s'intéresser à elle, espère que sa médaille va aider sa discipline et, au-delà, les lancers.

"Les gens ne peuvent pas apprécier ce qu'ils ne connaissent pas ou ne voient pas. Moi, j'avais toujours dit que le meilleur coup de projecteur qu'on peut mettre sur une discipline, c'est par les résultats. Je n'étais pas là pour me mettre en avant à tout prix. Moi j'aime bien laisser parler la valeur du terrain", dit-elle. "Il y a des talents, des potentiels. Il faut juste qu'on nous aide un peu. C'est long à former des lanceurs, j'en suis la preuve. J'espère que ça va donner des idées". Le soir où les sprinteurs tricolores ont pris l'eau, Mélina elle respirait le soleil.

Mélina Robert-Michon s'est classée 2e au Mondiaux de Moscou / © Adrian Dennis/ AFP
Mélina Robert-Michon s'est classée 2e au Mondiaux de Moscou / © Adrian Dennis/ AFP


La médaille d'argent de Mélina Robert-Michon, une fierté pour le club d'athlétisme de Lyon et ses proches. La championne est originaire du nord-Isère ... 

Médaille de Mélina Robert-Michon : réaction de ses proches
Le reportage de J.Sauvadon et T.Swiderski - Edition 19/20 Rhône-Alpes du 12/08/13


A lire aussi

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus