Les services où Centre France va supprimer des postes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florent Boutet
La Montagne annonce en première page son plan de restructuration. Le titre n'est pas en grève contrairement à plusieurs autres journaux du groupe Centre-France.
La Montagne annonce en première page son plan de restructuration. Le titre n'est pas en grève contrairement à plusieurs autres journaux du groupe Centre-France.

250 postes vont être supprimés dans le groupe de presse. Le journal La Montagne n'est pas le plus touché. Voici le détail des services qui seront concernés par ce plan de restructuration.

Ce matin La Montagne titre "Les raisons d'un redéploiement". Une formule qui relègue en page intérieure le nombre des suppressions de postes : environ 250 personnes perdraient leur travail dans les différents services de Centre France. L'article est surmonté d'une large interview de Michel Habouzit, le directeur général du groupe.

Dans le détail : 70 emplois disparaîtraient pour le prépresse. On compterait 40 postes de moins avec la fermeture de l’imprimerie d’Orléans (qui édite notamment La République du Centre). 40 suppressions aussi pour le secteur publicité, 10 pour la vente et le marketing et  20 pour l’administration, la comptabilité et les ressources humaines. Enfin, concernant les journalistes, 35 départs sont programmés dans les rédactions du groupe (dont 14 pour le seul journal La Montagne).
 
Il faut ajouter à cette liste les 5 postes supprimés à Clermont Première la chaîne de télévision du groupe qui disparaît sous sa forme hertzienne pour se recentrer sur le web. Il ne sera donc plus possible de capter les programmes en allumant sa télévision.

66 emplois sont aussi menacés par la cession de Fusium, l’imprimerie de Lezoux qui à ce jour ne trouve toujours pas de repreneur. Fusium imprime notamment les suppléments édités par Centre France ainsi que le mensuel Sport Auvergne. Sur ce sujet, voir l'inquiétude de Christophe Bréfort, délégué CGT et secrétaire du CE de Fusium.

durée de la vidéo: 00 min 56
La situation à Fusium



Au total, selon la CGT le nombre de suppressions annoncées monterait à 316 postes, sachant que Centre France prévoie parallèlement la création d'une soixantaine de poste sur le numérique pour adapter la diffusions des titres du groupe sur les supports comme les smartphones ou les tablettes.

Le syndicat veut se donner le temps d’évaluer la pertinence de ces réorganisations avant d’entamer toute action. La CGT s’attachera surtout à négocier le volet social de ces réorganisations. Volet social que la direction déclare de son coté vouloir exemplaire. Les négociations devraient commencer le 14 novembre. La suppression des emplois devrait être effective a plus tard au 30 juin 2014.

Ce mercredi, 4 titres du groupe Centre France n'ont pas paru : il s'agit de journaux qui ne paraissent pas en Auvergne. La Montagne elle a été imprimée normalement ce 6 novembre 2013. La République du Centre (basée à Orléans) et le Journal du Centre (implanté à Nevers) ont voté la poursuite de la grève.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.