Escroquerie à la Sécu : l'infirmière parle

L'infirmière n'a pas souhaité s'exprimer à visage découvert. / © France 3 Rhône-Alpes
L'infirmière n'a pas souhaité s'exprimer à visage découvert. / © France 3 Rhône-Alpes

Âgée d'une cinquantaine d'année, l'infirmière libérale est soupçonnée d'avoir détourné plus d'un million d'euros au préjudice de la Sécurité sociale. Depuis 2009, elle a facturé de très nombreux actes : fictifs d'après la CPAM du Rhône, bien réels selon elle. Elle témoigne anonymement.

Par Sandra Méallier

Remise en liberté sous contrôle judiciaire après paiement d'une caution et avec l'interdiction d'exercer sa profession, l'infirmière, qui fait l'objet d'une enquête pour "escroquerie, faux et usage de faux", nie toute malversation. 
ITV infirmière
"C'est une affaire atypique" et "du jamais vu pour l'instant, en tout cas sur Lyon", a déclaré lors d'un point presse Albert Doutre, le directeur départemental de la Sécurité Publique du Rhône, dénonçant "une volonté d'enrichissement extrêmement importante sur le dos des organismes sociaux".

Selon les enquêteurs, l'infirmière, qui "a acquis depuis 2009 six appartements", percevait un salaire de "20.000 euros par mois" et "ne payait pas d'impôts" grâce à une défiscalisation massive.

Les investigations ont permis aussi la saisie de plus de 800.000 euros d'avoirs criminels notamment sous forme de contrats d'assurance-vie.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus