Cet article date de plus de 7 ans

Europa league - Inefficaces, les Verts manquent une belle occasion

Saint-Etienne, tenu en échec 0-0 à domicile par le club ukrainien de Dniepopetrovsk ce jeudi soir (2 octobre) lors de la 2e journée d'Europa League, a laissé échapper des points précieux dans la course à la qualification.
Limités techniquement, les Stéphanois auraient pu se positionner favorablement pour la qualification en 16e de finale, en cas de victoire. Ils sont malgré tout deuxièmes de leur groupe F avec 2 points, derrière l'Inter Milan, leader (6 points) et vainqueur de l'équipe azérie de Qarabag Agdam, contre laquelle l'ASSE avait déjà obtenu un score de parité (0-0).
Saint-Etienne jouera ses deux prochaines rencontres contre l'Inter (23 octobre-6 novembre).

Le gardien de l'ASSE, Stéphane Ruffier, a de nouveau sauvé son équipe en détournant un penalty tiré par Nikola Kalinic, sifflé après une faute de Loic Perrin qui aurait pu être sanctionnée d'une exclusion (27). En seconde période, Ruffier s'interposait encore sur une tentative de ce même Kalinic (52).
Les Stéphanois ont encore été stériles offensivement malgré une nette domination. Ils ont affiché un déchet technique trop important, notamment dans la zone de relance, pour mettre en bonne position les attaquants.


- Trois matches sans victoire -

En dépit de ces carences, Saint-Etienne aurait pu obtenir aussi un penalty pour une faute de main non sifflée de Douglas (45) alors que le gardien Denys Boyko arrêtait un tir de François Clerc, après un bon centre en retrait de Max-Alain Gradel (34).
En seconde période, sur un centre délivré de l'aile gauche par ce dernier, Kevin Monnet-Paquet, du bout du pied poussait Boyko a une belle parade (48) avant que Ricky Van Wolsfwinkel ne manque le cadre d'un rien sur un centre adressé de la droite par Monnet-Paquet (60) pour les deux plus grosses occasions des Verts.
Enfin, Boyko sortait très bien devant Gradel (77). Outre ces belles opportunités, les Verts ont été dangereux sur une reprise de la tête de Mustapha Bayal après un coup franc de Gradel (2), sur deux tirs de celui-ci, l'un stoppé par le gardien du FC Dniepro (8) et l'autre non cadré (63). Boyko détournait encore un tir de Franck Tabanou en position excentrée.
Le bilan offensif apparaît donc une nouvelle fois bien maigre pour l'ASSE qui n'a jamais marqué plus d'un but par match depuis celui gagné le 17 août contre Reims (3-1) et qui reste ainsi sur trois rencontres sans succès (2 nuls, 1 défaite).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football as saint-etienne sport ligue europa