Vu des Alpes: une centaine de trekkeurs toujours recherchés dans l'Himalaya

Les secours népalais tentent toujours de retrouver, ce jeudi 16 octobre, plus d'une centaine de randonneurs dans l'Himalaya. Ils ont été pris dans une tempête de neige qui a déjà tué au moins 24 personnes sur le populaire trekking du tour des Annapurnas.

Quelque 168 randonneurs étrangers s'étaient enregistrés comme étant partis pour un trekking dans l'Himalaya et 43 ont déjà été secourus, a indiqué Ganesh Rai, le policier qui coordonne les recherches. Les secours peinent toujours à entrer en contact téléphonique avec la centaine de randonneurs toujours recherchés, en raison d'une quasi-absence de réseau. "Nous avons repéré jusque-là 16 corps dans le district de Mustang dans la région de l'Annapurna mais nous ne savons pas encore combien d'étrangers figurent parmi eux car ils n'ont pas été identifiés", a déclaré Ganesh Rai. 

Les corps de quatre Canadiens, deux Israéliens, un Allemand, un Polonais, un Indien, un Vietnamien et 11 randonneurs népalais ont été identifiés. L'identité des trois autres n'était pas encore connue. Parmi eux, au moins huit ont trouvé la mort dans une avalanche dans le district voisin de Manang. Les secours sont parallèlement très pessimistes sur le sort des deux alpinistes slovaques et trois guides népalais, portés disparus à la suite d'une avalanche qui a touché leur camp de base vers le Mont Dhaulagiri.

Un Français disparu

De très fortes chutes de neige, consécutives au cyclone Hudhud, qui a touché la côte Est de l'Inde pendant le week-end, sont tombées sur l'Himalaya mardi, en pleine saison de trekking. Outre les étrangers enregistrés, les autorités n'excluent pas que des Népalais -qui n'ont pas obligation de s'enregistrer- aient aussi été pris par le mauvais temps. Les personnes légèrement blessées ont reçu les premiers soins dans des hôpitaux locaux, tandis qu'au moins 14 randonneurs de Hong Kong et d'Israël, souffrant de gelures, ont été envoyés par avion à Katmandou.

Outre les chutes de neige, le cyclone Hudhud a aussi provoqué d'intenses trombes d'eau dans le centre et l'ouest du Népal, en particulier dans le district de Gorkha où un Français de 67 ans est tombé dans une rivière, mardi matin, alors qu'il faisait un trekking. "Il n'est pas possible de mener des recherches dans la rivière Budhi Gandaki car elle a débordé", a expliqué le chef de la police de Gorkha, Ramesh Thapa.

Ce randonneur faisait partie d'un groupe de 10 marcheurs partis pour le trek réputé du tour du Manaslu, baptisé ainsi en référence au mont Manaslu, le huitième plus haut sommet du monde. Ce trekking a gagné en popularité comme alternative au tour des Annapurnas, très encombré.

Des milliers de personnes visitent la région chaque année en octobre, saison la plus favorable pour les treks.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité