Center Parcs : la justice suspend les travaux de défrichement à Roybon (Isère)

Publié le Mis à jour le

Un recours de la fédération de pêche de la Drôme fait vaciller le projet de Pierre et Vacances : le tribunal administratif de Grenoble a suspendu ce mardi l'un des deux arrêtés du préfet de l'Isère qui autorisait les travaux de défrichement pour lancer le chantier d'un futur Center Parcs à Roybon.

Le juge des référés a suspendu l'arrêté du 3 octobre dernier ayant délivré une autorisation à la société "Roybon Cottages" au titre le la loi sur l'eau. En revanche il a rejeté trois recours visant un second arrêté, pris le 16 octobre 2014, qui autorisaient la destruction d'espèces protégées.



La suspension d'un des deux référés suffit à suspendre le défrichement.

Les réactions politiques
Dans un communiqué, le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, "appelle maintenant chacun à prendre en compte ce jugement et à s’inscrire dans une démarche d’apaisement, comme je l’ai toujours souhaité dans ce dossier.»



Les élus Europe-Ecologie Les Verts de la Région saluent, quant à eux, la décision du TA : "C'est la confirmation que ce projet de Center Parcs a été mené de façon précipitée, au détriment de la concertation et du respect du droit", déclarent-ils. "Il faut désormais ouvrir un vrai débat public sur les enjeux d’un développement soutenable pour développer ce territoire." 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité