Ouverture du procès en appel à Lyon de Mohamed Bessame

En mai 2014, Mohamed Bessame, figure du banditisme des banlieues lyonnaises, comparaissait à Lyon pour trafic de drogue. Il était notamment connu pour une évasion par hélicoptère de la prison savoyarde d'Aiton, fin 2005. Son procès en appel débute ce mardi 17 février à Lyon. 

Mohamed Bessame est accusé d'avoir participé à une importation de 624 kilos de résine de cannabis dans un convoi de type go-fast, intercepté le 20 juin 2012 sur l'autoroute A7, dans la Drôme. Lors de son procès, Mohamed Bessame n'a pas contesté pas son implication dans l'organisation du convoi mais il a mis en cause les conditions de l'enquête, les méthodes de la PJ de Lyon et de son antenne de Grenoble. Mohamed Bessame affirme avoir été manipulé par la police. Durant les trois jours d'audience, les débats ont notamment porté sur un "infiltré" qui aurait oeuvré pour faire tomber Bessame et qui a disparu du dossier.

A l'issue du procès devant le tribunal correctionnel de Lyon, le 10 juin 2014, Mohamed Bessame a écopé d'une peine de 10 ans de prison. Le procureur de la République avait requis quinze ans. Trois de ses ex-complices ont écopé de peines allant de quatre à six ans de prison ferme. Tous en état de récidive. Deux ont été relaxés. Mohamed Bessame a fait appel. Deux ténors du barreau, les avocats Eric Dupont-Moretti et Philippe Dehapiot, interviennent aujourd'hui dans ce dossier pour épauler les avocats lyonnais de Mohamed Bessame. Ils devraient demander le renvoi de l'audience d'appel en raison des plaintes en cours; plaintes déposées par la défense de Bessame. 

extrait 12/13 Rhône-Alpes du 17/2/15

Le reportage dans l'édition 19/20 Rhône-Alpes du 17/2/15

compte-rendu de la 1ère journée : les avocats ont demandé le renvoi - 17/2/15