Manifestations du 1er mai: pluvieuses et dispersées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez
Lyon, le 1er mai 2015
Lyon, le 1er mai 2015 © France3 RA

Sur fond de divergences syndicales, plusieurs milliers de personnes ont célébré ce vendredi le 1er mai 2015. En ordre dispersé et le souvent sous la
pluie, les manifestations emmenées par la CGT, FSU, Solidaires et Unsa d'un côté et les rassemblements organisés par FO ont, malgré tout, mobilisé.

Dans le cortège organisé par la CGT, FSU, Solidaires et Unsa on scandait les traditionnels "Travailleurs, travailleuses de tous les pays, unissons nous " tout en lançant aussi des appels pour le retrait de la loi Macron, "la loi du fric, et des patrons". Seules manquaient les organisation syndicales Force ouvrière et la CFDT, pourtant conviées à renforcer ce front syndical.

Pour FO, il n'était pas question de rassembler tout le monde, de défiler avec ceux qui ne sont pas "contre l'austérité et la loi Macron".
Faute de partager les revendications avec les autres syndicats, Jean-Claude Mailly a une nouvelle fois fustigé "le moule de l'austérité" qui finira, selon lui, par faire "des ravages démocratiques".


De son côté, la CFDT entendait "déringardiser" le syndicalisme et par la même occasion le 1er mai, parce qu'il "faut arrêter de considérer qu'il y a des traditions immuables", comme l'a estimé son secrétaire général Laurent Berger. Pas de cortège, donc, mais un rassemblement festif qui a réuni 3.000 jeunes au bois de Vincennes, selon le syndicat. En région rien n'était prévu!

durée de la vidéo: 00 min 51
Lyon: les manifestations du 1er mai 2015

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.