612km à pied, de Grenoble à Paris pour attirer l'attention sur la précarité

Alain Guézou, 56 ans, président de "RSA 38", a décidé de prendre son bâton de pèlerin et la route pour remettre en personne à Paris une lettre à François Hollande et aux ministres en charge des Affaires sociales et de la Santé. Il veut attirer l'attention sur les dysfonctionnements du RSA. 

Alain Guézou espère attendre Paris en 23 jours
Alain Guézou espère attendre Paris en 23 jours © France 3 Alpes
"Les allocataires du RSA, c'est pas des assistés, ce sont souvent des travailleurs pauvres, comme moi", explique Alain. Les aprioris, les amalgames, c'est ce qui met le plus en colère. Lui, l'ancien expert-comptable, dont la vie a basculé dans la précarité. Alain Guézou raconte les jours de frigidaire vide, l'obsession de savoir comment il va garder son toit, l'angoisse de ne pas trouver un nouveau contrat.

Ce dont il souffre le plus sans doute, c'est l'indifférence, l'impression de ne pas exister, d'être invisible. Et c'est d'abord pour cette raison qu'il va marcher, "pour dire qu'on existe".

L'homme a prévu de parcourir près de 25km par jour, et espère rencontrer, au gré de son voyage, "des bonnes âmes" qui accepteront de l'héberger pour une nuit.

Dans sa besace, une lettre destinée à François Hollande qu'il espère bien rencontrer. Il entend aussi interpeller Jean-Marc Ayrault et Marisol Touraine, "s'ils ne sont pas partis en vacances!".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter