Accident. Deux morts à Tignieu-Jameyzieu : un drame aux causes multiples

Selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur de la voiture roulait à une vitesse excessive, avec des pneus lisses, en étant alcoolisé et sous l'emprise du cannabis. L'accident a fait deux morts, le conducteur et le passager avant. Le passager arrière a été grièvement blessé.

Par France 3 Alpes

Une Peugeot 206 enroulée autour d’un arbre. Le moteur et la batterie, sur la route, expulsés du véhicule. C’est la scène que les secours ont découverte en arrivant vers deux heures du matin sur cette petite route communale de Tignieu-Jameyzieu, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre. Mais pourquoi, en pleine ligne droite, la voiture a-t-elle quitté sa trajectoire pour venir percuter cet arbre à droite de la chaussée ?

« L’arbre était à la place du passager avant, le passager avant à la place du conducteur et le conducteur au niveau de la banquette arrière », nous a confié une source proche du dossier pour laquelle, tous ces éléments ne laissent aucun doute sur la « vitesse excessive » du véhicule, dont "les pneus étaient lisses".

Le conducteur de la voiture et le passager avant, tous deux âgés de 18 ans ont été tués sur le coup. Âgé lui de 16 ans, le passager arrière avait été transporté, entre la vie et la mort, à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon. Opéré, son pronostic vital n’est désormais plus engagé.

Positif à l'alcool et au cannabis

Les analyses pratiquées sur le conducteur ont également permis de déterminer que son alcoolémie était de 0,79g/l, "ce qui correspond à quatre verres d'alcool, assez pour diminuer les réflexes", commente cette même source. Ayant obtenu son permis au mois de septembre dernier, cette alcoolémie n'aurait pas dû dépasser 0,2g/l. Le passager avant était lui aussi alcoolisé et le dépistage au cannabis s'est révélé positif pour les trois occupants de la voiture.

Il semblerait que les trois jeunes hommes rentraient d'une soirée. Avant l'accident, ils avaient raccompagné à son domicile un quatrième ami. Ce dernier, ainsi que le passager arrière, devraient être entendus par les gendarmes dans les prochains jours. Les enquêteurs vont également tenter de comprendre pourquoi les pneus de la voiture étaient lisses alors qu'elle avait passé son contrôle technique avec succès deux mois plus tôt.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus