Bourg-en-Bresse (Ain) : Une profession en souffrance au Congrès national des sapeurs-pompiers

Dernier hommage des sapeurs-pompiers de Paris à leur frère d'armes, Geffroy Henry, tué par un déséquilibré dans le Val-de-Marne
Dernier hommage des sapeurs-pompiers de Paris à leur frère d'armes, Geffroy Henry, tué par un déséquilibré dans le Val-de-Marne

Le congrès national des sapeurs pompiers s'est ouvert à Bourg-en-Bresse sur un constat : La profession est en souffrance avec une augmentation significative des agressions visant des pompiers. Entre 2016 et et 2015, elles avaient déjà progressé de près de 18%.    

Par Philippe Bette

C'est une phénomène qui prend de l'ampleur et qui crée un malaise général. 2280 agressions de pompiers en France, près de 18% d'augmentation entre 2015 et 2016 selon les dernières statistiques disponibles. Les pompiers se retrouvent en première ligne, de plus en plus pris pour cibles lors de leurs interventions sur la voie publique. Insultes, jets de pierres quand ce ne sont pas des agressions physiques. Des malades imprévisibles s'en prennent aux pompiers qui leur portent secours. Invraisemblable et pourtant véridique.  

Tout récemment, un jeune pompier de Paris, également pompier volontaire dans la Drôme , a été tué par un déséquilibré mental. Une agression mortelle qui a ému toute la France. Les pompiers ont bien obtenu un assouplissement de la loi qui leur permet désormais de s'équiper, comme la police, de "caméras portatives" en intervention pour enregistrer les agressions et autoriser d'éventuelles poursuites. Seulement voilà, les décrets d'application tardent à sortir et pendant ce temps, les pompiers poursuivent  leurs interventions, exposés aux agressions de toutes sortes. 

Le ministre de l'Intérieur est très attendu samedi sur ce sujet au Congrès national des sapeurs-pompiers de Bourg-en-Bresse. Il lui faudra se montrer convaincant.     

Le récit de Yaëlle Marie : 


                         

Sur le même sujet

Les + Lus