Cet article date de plus de 5 ans

Treffort-Cuisiat et Pressiat ne font plus qu'une pour devenir Val-Revermont

Les deux communes ont donné naissance à Val-Revermont. Et si le principe de réunion des deux villages ne pose pas problème, le nom en revanche, ne plaît pas à tout le monde.
Dans deux jours, leurs communes seront réunies par les liens du mariage.
Dans deux jours, leurs communes seront réunies par les liens du mariage. © France3 Rhône-Alpes
C'est jeudi prochain que le conseil municipal réunissant les deux communes élira son maire. Un mariage de raison surtout destiné à mutualiser les moyens et donc à réaliser des économies. D'autant que pendant les trois premières années, la nouvelle commune bénéficie d'une aide de l'Etat de 5 % en plus des deux dotations annuelles. De même que l'endettement est désormais partagé.
Distantes de sept kilomètres, les deux futures ex-communes conserveront une école, celle de Treffort-Cuisiat, commune depuis 1972. 

D'autres communes séduites par la manne financière del 'Etat.


L'appât du gain, faible au demeurant, pourrait faire des émules. plusieurs communes du département se verraient bien convoler en justes noces avec leur voisine. Mais le préfet de l'Ain, tel un médiateur conjugal, préfère prévenir : pour marier deux communes, il faut aller au-delà de la raison et  ne pas hésiter à parler d'amour. Car la démarche appelle une inscription dans la durée, bien supérieure aux trois années d'aide budgétaires. Bref, avant de se passer la bague au doigt, les villages doivent se dire des choses douces et tendres. Pas certain que ça plaise à tout le monde... 

Reportage de Béatrice Tardy et Benjamin Métral
durée de la vidéo: 02 min 10
Mariage communal ©France3 Rhône-Alpes



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire politique