Des joueurs de rugby Espoirs de Bourg-en-Bresse visés par une plainte pour viol en Bretagne. Le club réagit dans un communiqué.

Après un match disputé contre leurs homologues du RC Vannes, des rugbymen Espoirs de Bourg-en-Bresse ont passé la soirée dans des bars de la ville. Mais la fête a viré au cauchemar : selon le quotidien sportif l'Equipe une jeune femme a déposé plainte pour viol quelques jours plus tard. Dans un communiqué, l'association qui gère le club annonce qu'elle "prendra les mesures les plus sévères vis-à-vis des personnes impliquées".

Le 13 avril dernier, les Espoirs de l'US Bressane Pays de l'Ain (USBPA Rugby) affrontaient, en terre bretonne, les jeunes du RC Vannes. Un match perdu pour les Bressans à la suite duquel ils ont passé la soirée sur place, certains d'entre eux choisissant de sortir dans des bars de la ville. 

Mais selon les informations du quotidien l'Equipe, pour certains, la soirée a manifestement dégénéré puisque quelques jours plus tard, une jeune femme a déposé plainte au commissariat pour viol.

Des sanctions auraient été prises

Le parquet du Tribunal judiciaire de Vannes a confirmé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour " des faits de viol ". L'enquête a été confiée à la police vannetaise, en lien avec leurs homologues de Bourg-en-Bresse.

Toujours selon l'Equipe, l'association qui gère le club de rugby aurait d'ores et déjà pris des sanctions : un joueur exclu et plusieurs autres écartés ou mis à pied.

Le club réagit

Une information partiellement confirmée par la structure associative dans un communiqué publié sur Facebook. Elle parle de fait divers "qui relève de comportements individuels" expliquant que "le club prendra les mesures les plus sévères vis-à-vis des personnes impliquées".

Sollicité par notre rédaction, le club a déclaré ne pas souhaiter communiquer davantage sur le sujet.

Une affaire qui intervient alors que 5 ex-joueurs de Grenoble vont comparaître le 17 juin devant la cour d'Assises de la Gironde pour viol sur une étudiante et non-empêchement de crime. Des faits qui remontent à mars 2017 alors que le club de Grenoble (FCG) évoluait en Top 14.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité