Lourde chute de Pierre-Luc Perichon qui abandonne Paris-Nice

Pierre-Luc Perichon, le coureur originaire de Bourg-en-Bresse (Fortuneo), a chuté lourdement à quelques kilomètres de l'arrivée du Paris-Nice mardi. Il a d'abord percuté un spectateur sur le bord de la route avant de s'effondrer. Il souffre d'une fracture de la clavicule. Il abandonne la course.

La deuxième étape de Paris-Nice, qui arrive demain pour deux jours en Rhône-Alpes, a été marquée par l'abandon de Pierre-Luc Perichon, le coureur originaire de Bourg-en-Bresse et un sprint contesté sur la ligne d'arrivée.

Alors que le peloton arrivait à Commentry (Allier), Pierre-Luc Perichon a percuté violemment un spectateur sur le bord de la route et chuté lourdement sur le bas-côté en s'effondrant de tout son long. Les deux hommes ont aussitôt été pris en charge par les médecins de la course. Le diagnostic sur le coureur a très vite été posé : Fracture de la clavicule. La course est terminée pour lui.

Quelques minutes plus tard, l'arrivée à Commentry a fait l'objet d'une réclamation. Alors que Matthews (Orica) et Bouhanni (Cofidis) étaient au coude à coude au sprint, le français s'est déporté à gauche, déséquilibrant son challenger qui a bien failli tomber. Bouhanni (Cofidis) a bien franchi la ligne le premier mais il a été sanctionné par le jury des commissaires.
 
C'est donc l'Australien Michael Matthews qui enlève la deuxième étape de Paris-Nice, au terme de ce sprint houleux. L'Australien, qui porte le maillot jaune de leader, a enlevé ainsi sa deuxième victoire en trois jours après son succès dans le prologue. Il a empoché aussi 10 secondes de bonification. L'Italien Niccolo Bonifazio a été classé à la deuxième place devant Bouhanni, finalement classé troisième de l'étape. Le Norvégien Alexander Kristoff a pris la quatrième place, à 1 seconde, devant le Français Arnaud Démare.

Mercredi, la troisième étape arrive au Mont Brouilly, au-dessus des vignobles du Beaujolais. Le parcours, long de 168 kilomètres à partir de Cusset (Allier), se conclut au sommet de la côte de 3 kilomètres à 7,7 % de pente moyenne.