Un boulon qui informe de son état de serrage

Une société d'une quarantaine de salariés de Montréal-La-Cluse (Ain) a mis au point un boulon connecté qui se manifeste informatiquement lorsqu'il est mal serré. 

© France3 Rhône-Alpes
Thermique, cyclique et mécanique : un boulon, une vis sont appelées, dans la durée, à perdre en serrage. Jusqu'à parfois se desserrer totalement, ce qui peut évidemment entraîner des catastrophes. Le boulon inventé par Stéphane Brunet, le dirigeant de Vapérail, n'a pas sa langue dans a poche. Quand quelque chose ne va pas, il le dit. Le message est dans un premier temps transmis à une boîte électronique, puis  dans une deuxième phase, à une antenne qui oriente les informations vers internet. Reste alors à transformer le signal de desserrage (des lames soumises à un passage de courant électrique côté vis et côté boulon dont l'écartement émet le fameux signal). 
Ces alertes intéressent vivement la SNCF avec laquelle une homologation est en cours. Elle devrait donner lieu à une production à compter du printemps. Outre les trains, les métros et les tramways constituent des utilisateurs de ce procédé très innovant. Les pylônes de transport d'énergie comme tous les sites dont les éléments de sécurité reposent sur le serrage de pièces peuvent être intéressés. Le marché est en réalité considérable et largement international.

Reportage de Béatrice Tardy et Benjamin Métral :

durée de la vidéo: 02 min 08
Boulons ©France3 Rhône-Alpes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation