Comment, dans un village de l'Allier, un café associatif est parvenu à recréer du lien

Dans la commune de Saint-Christophe, dans l'Allier, le café associatif "Chez Vivine et Gaby" a rouvert ses portes depuis deux ans et implique toute une population dans le projet pour donner de l'élan au village.

Plusieurs animations sont prévues chaque semaine au bistrot "Chez Vivine et Gaby", à Saint-Christophe, dans l'Allier.
Plusieurs animations sont prévues chaque semaine au bistrot "Chez Vivine et Gaby", à Saint-Christophe, dans l'Allier. © C.Darneuville / France 3 Auvergne
Au détour d'une route, dans le village de Saint-Christophe, dans l'Allier, le bistrot "Chez Vivine et Gaby" ne passe pas inaperçu. Ici, il est connu de tous. Pour cause, il est le dernier bistrot encore ouvert sur cette petite commune de 497 habitants.

Il n'ouvre ses portes qu'une fois par semaine, le dimanche matin. Mais c'est déjà une bonne chose : il a fallu une bonne dose d'espoir et beaucoup de bonne volonté pour rouvrir ce bistrot de la montagne bourbonnaise resté fermé durant près de 20 ans.

"Les personnes venaient pour partager un verre entre amis. Maintenant, on essaye de recréer ce lieu de convivialité. Mais c'est aussi l'occasion de provoquer l'échange et le partage", explique derrière son comptoir Paola Vocat, vice-présidente de l'association "Troc Pop".
 

500 adhérents

La petite organisation a rouvert les lieux il y a près de deux ans. Les bénévoles prennent soin du bistrot tous les dimanches matins, mais aussi parfois les vendredis et samedis en fonction des propositions des adhérents. Ils sont 500 cette année.

Parmi les habitués, certains ont bien connu Octavine et Gabriel, plus connus sous les noms de "Vivine et Gaby", les anciens propriétaires : "Gabriel était secrétaire de mairie. Si vous n'aviez pas le temps d'aller chercher des papiers administratifs, il vous l'amenez au bistrot. Et on buvait un petit coup avec lui pour le remercier", s'en amuse encore Alphonse, un client historique :

Octavine avait une toute petite épicerie pas très loin. Mais elle avait de tout à l'intérieur.

Le temps est passé sur le café, sans rien changer, à la grande surprise du nouveau propriétaire et des adhérents qui se sont associés pour le rouvrir : "Au moment de la réouverture, il y avait toutes les chaises, les tables et le bar d'antan. Certaines choses très vieilles prenaient la poussière au grenier", se souvient Bernard Matichard, l'actuel propriétaire du café.

Un nouvel élan au village de Saint-Christophe


Dans la petite cuisine mise aux normes, une joyeuse équipe prépare le repas du midi. Au menu du jour : crêpes aux lentilles, un plat traditionnel marocain. "On ne se serait pas connus s'il n'y avait pas ce café. J'habitais dans le bourg et je n'avais plus de dépôt de pain avant la réouverture du bistrot. Depuis, on peut récupérer du pain ici, voir des amis, prendre du temps pour parler avec eux et manger un bout", explique Christian.

Le café brasse des personnes de tous les âges, toutes impliquées dans le projet. Le lieu est devenu un point de rencontre incontournable et donne un nouvel élan à Saint-Christophe. Les plus jeunes font même partie du conseil d'administration : "Nos enfants nous apportent beaucoup pour l'échange intergénérationnel. Les seniors nous amènent leur savoir, la mémoire du village", raconte Paola Vocat.

En presque deux ans, le café a retrouvé sa clientèle. Les comptes sont équilibrés et le planning des animations est complet six mois à l'avance. Et la mémoire de Vivine et Gaby reste intacte.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société sorties et loisirs