Covid-19 : manifestation anti pass sanitaire à Vichy

Samedi 24 juillet, ont eu lieu un peu partout en France, des manifestations anti pass sanitaire. Mouvement suivi également en Auvergne. A Vichy par exemple, environ 500 personnes rassemblées pour dire non à cette nouvelle obligation.
Samedi 24 juillet, appel à la mobilisation partout en France pour dire non au pass sanitaire. A Vichy, en Auvergne, 500 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville.
Samedi 24 juillet, appel à la mobilisation partout en France pour dire non au pass sanitaire. A Vichy, en Auvergne, 500 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville. © Julien Teiller/France 3 Auvergne

Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire dans les lieux de culture et de loisirs rassemblant plus de 50 personnes. Sont concernés notamment les salles de spectacle, de concert, les cinémas, les parcs d'attractions, les festivals et les salles de sport.

Le variant Delta, à l'origine de la quatrième vague vécue par la France actuellement, a fait prendre de lourdes décisions au gouvernement. Avec l'obligation du pass sanitaire, il espère augmenter le nombre de personnes vaccinées. Un peu plus de 48% de la population a reçu deux injections. En Auvergne-Rhône-Alpes, 50 % de la population est totalement vaccinée. Depuis l'annonce du pass sanitaire obligatoire, les centres de vaccination de désemplissent pas. En France, plus de 740 000 injections sont comptabilisées par jour depuis une semaine.

Malgré cet élan qui permet à la France de passer devant le taux de vaccination des Etats-Unis, certains ne veulent pas entendre parler de vaccin anti covid et encore moins de pass sanitaire. Samedi 24 juillet, un appel à la mobilisation a été lancé pour dire non à cette nouvelle obligation. Des rassemblements ont lieu un peu partout en France. En Auvergne, le mouvement est suivi. A Vichy, 500 personnes ont manifesté dans le centre-ville. La plupart n'était pas masqué. Sur les pancartes on pouvait lire notamment "Vous n'aurez pas ma liberté". Le cortège a défilé sans heurt. Anti vaccin, anti masque et quelques gilets jaunes participaient à la manifestation. Mais aussi beaucoup de "modérés", ils ne sont pas contre le vaccin mais contre l'obligation et revendiquent leur droit à la liberté.

Début août, l'obligation d'avoir un pass sanitaire devrait être étendue aux bars, restaurants, centre commerciaux, hôpitaux, maison de retraite et les voyages en avion, train ou car.

L'obligation du pass sanitaire est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans et pour les salariés des établissements recevant du public.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19 manifestation économie social