"Ils sont très sympas" : quand des écoliers rencontrent des élèves gendarmes

Une journée écocitoyenne entre gendarmes et écoliers, c'est l'initiative de la mairie de Vaux (Allier). Lors de cette journée, chaque écolier est pris sous l'aile d'un élève de la 8e compagnie de gendarmerie de Montluçon. Entre gestes écologiques et apprentissage des valeurs militaires, ces écoliers ont rejoint les rangs des gendarmes.

A côté des rangs des 109 élèves de la 8e compagnie de gendarmerie de Montluçon (Allier), ceux des écoliers du Val de Cher font pâle figure, ce mardi 9 mai. Mais les regards plein d’intrigue se détendent quand les rangs se rompent. Et c’est tout l’objectif de cette journée, selon le Capitaine Franck, commandant de la 8e compagnie de gendarmerie de Montluçon : "Créer du lien, essayer de rompre cette barrière avec les enfants : parfois, la peur du gendarme, la peur du policier… En même temps, partager certaines valeurs avec eux, essayer d’échanger sur notre métier."

Découvrir les gendarmes

"Bonjour, qui veut venir avec moi ?" lancent les gendarmes. Quoi de mieux pour créer du lien que la marche ? Sur le sentier, les baskets des enfants côtoient les rangers. Avec cette rencontre des plus jeunes, certains des élèves gendarmes prennent conscience de ce que représente leur futur rôle, indique Matthias, élève à l'école de gendarmerie de Montluçon : "On ne s'attend pas à ce qu'il y ait un tel impact, du fait d'arriver en ordre serré, sur la manière dont les gens nous regardent… Il y a des gens qui ont un peu peur, d'autres au contraire qui sont très intéressés. C'est très intéressant d'être au contact de ces jeunes."

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Une journée écocitoyenne entre gendarmes et écoliers, c'est l'initiative de la mairie de Vaux, en collaboration avec 6 écoles du Val de Cher, près de Montluçon. Lors de cette journée, chaque écolier est pris sous l'aile d'un élève de la 8e compagnie de gendarmerie de Montluçon. Entre gestes écologiques et apprentissage des valeurs militaires, ces écoliers ont rejoint les rangs des gendarmes. ©France Televisions

Des activités ludiques

Au programme, plantation d'arbres, ou encore topographie. Les élèves de primaire s'essaient à la boussole, accompagnés des militaires. Et l'uniforme semble être loin des esprits à ce stade de la journée. Noah se félicite : "Ils sont très sympas, très très sympas ! Je m’attendais à des gendarmes sévères, qui sont très droits." Sa camarade Léa renchérit : "C'est vraiment un très beau métier." La petite May est en admiration : "C'est bien parce que ça aide les gens. Ce sont des sauveurs, un peu." Peut-être que certains de ces écoliers y ont trouvé une vocation. De leur côté, 80 de ces gendarmes défileront aux Champs-Elysées, le 14 juillet.

- Propos recueillis par Mathys Merlen, France 3 Auvergne