Comment Moulins met en place un réseau social pour encourager l’entraide entre voisins

La Ville de Moulins (Allier) a mis en place un réseau social à destination de ses habitants, l’application Ensembl’. C’est une plateforme où l’entraide entre voisins est au centre des discussions.

La ville de Moulins a décidé de mettre la technologie au service de l’entraide entre voisins, grâce à une application mise en place par la municipalité : Ensembl’. L’idée de cette application est née de la période COVID, raconte Cécile de Breuvand, 1ère adjointe à la ville de Moulins : “On s’est rendu compte qu’il y avait quand même des gens qui étaient isolés dans la ville. Il n’y avait plus les interactions habituelles d'une ville. On a réfléchi à comment faire pour permettre de garder du lien social entre les habitants.” La municipalité avait également pour objectif de porter la thématique de la démocratie participative. Elle a cherché l'outil qui lui semblait le plus adapté pour créer du lien social entre les habitants et leur permettre d'échanger directement.  

Proposer de l'aide ou en demander

L’idée de l’application est alors apparue. Disponible aux habitants depuis quelques jours, Ensembl’ est une plateforme accessible depuis le téléphone portable. Gratuite, l’application permettre selon la municipalité de renforcer le lien social entre les habitants dans leur vie quotidienne. “Si j’ai besoin d'aide ou que je peux en proposer, je m'inscris sur la plateforme. Ça permet de demander ou de proposer un service. Par exemple, si j'ai des outils un peu performants que je peux mettre à disposition, je me signale sur cette plateforme”, explique Cécile de Breuvand. 

Signaler les personnes isolées

L’application comporte également un menu “ma ville”, où les utilisateurs pourront contacter le CCAS : “On peut signaler qu'on a un besoin d'aide. On a mis cette option-là parce que peut-être des gens ne souhaiteront pas diffuser en direct leurs besoins, leur demande, auprès de tous ceux qui sont inscrits. On passe donc par le CCAS, qui peut diffuser la demande et trouver les gens qui seraient susceptibles de correspondre à la demande d'aide et s’occuper de la mise en relation”, indique Cécile de Breuvand. Dans cette rubrique, on peut également signaler une personne repérée comme vulnérable ou seule afin que le CCAS prenne contact avec elle pour voir si elle a besoin d'aide et “de quel type d'aide elle a besoin”.  

Devenir "voisin solidaire"

Sur la plateforme, on trouve aussi un plan de la ville. En entrant le quartier dans lequel on habite, on peut voir si des personnes proches de son domicile sont inscrites, mais pas seulement, selon la 1ère adjointe : “Ce serait super si on en avait beaucoup : on peut se signaler comme voisin solidaire, c’est-à-dire une personne qui est prête à aider ses voisins.” Et l’application fonctionne déjà : elle a déjà permis, par exemple, de mettre en relation une personne qui cherchait quelques heures de ménage et une voisine intéressée. Ensembl’ donne également la possibilité pour les associations qui le souhaitent de s'inscrire et de mettre les informations qu'elles souhaitent : leur contact, leur actualité, ou encore les animations proposées.  

Des boîtes à entraide

Ensembl’ dispose d’un modérateur afin d’éviter tout débordement. Pour les personnes ne disposant pas d’un smartphone et celles qui ne sont pas à l'aise avec ces moyens de communication, la Ville va installer dans une dizaine de jours des “boîtes à entraide”. Elles seront positionnées dans des lieux de passage et les habitants pourront noter leur demande ou leur proposition et déposer ce papier dans la boîte à entraide. Le message sera repartagé sur la plateforme par le CCAS. Une centaine de personnes se sont déjà inscrites sur l’application.