A Moulins, on peut aider les restaurateurs en payant son repas à l'avance

La communauté d’agglomération de Moulins dans l’Allier propose des chèques solidarité pour relancer l’activité des restaurants dès qu’ils pourront rouvrir : des chèques d’une valeur de 15 euros, payés 12 euros par les clients.
 

A Moulins, dans l'Allier, la communauté d’agglomération propose des chèques solidarité pour relancer l’activité des restaurants dès qu’ils pourront rouvrir.
A Moulins, dans l'Allier, la communauté d’agglomération propose des chèques solidarité pour relancer l’activité des restaurants dès qu’ils pourront rouvrir. © Moulins communauté
« Nous avons ouvert le jeudi et nous avons fermé le samedi soir suivant. » La fermeture des restaurants suite à la crise du coronavirus a été particulièrement cruelle pour Tiphanie Petit. Cette restauratrice venait juste de se mettre à son compte à Souvigny, dans l'Allier. Le « Sphère plaisir » n’est resté ouvert que…trois jours ! Une activité trop récente pour prétendre aux aides de l’Etat. « J’en ai eu les larmes aux yeux pendant un bon moment » confie Tiphanie Petit. « Nous vivons à quatre avec l’allocation chômage de mon conjoint. »

Quelque 122 restaurants à l'arrêt

Le territoire de l’agglomération de Moulins compte 122 restaurants sur 44 communes. Tous à l’arrêt. Ne continuent de travailler un peu que ceux qui peuvent proposer de la vente à emporter : « Mais la vente à emporter ne représente que 10 % de mon chiffre d’affaires » témoigne Hervé Courtais, propriétaire de "La cuisine d’Hervé" à Moulins. « Ce mois d’avril, j’ai fait vingt fois moins de recettes qu’en avril 2019, complète Stéphane Neef, du "Face à face" à Moulins. « Ca ne va pas du tout, il ne faut pas que cela dure. » Au niveau national, le GNI (groupement national des indépendants Hôtellerie-restauration) a prédit une disparition de 20 à 25 % des restaurants après le confinement…

Une initiative solidaire

Pour éviter au maximum une telle débâcle sur son territoire, la communauté d’agglomération de Moulins vient de lancer une initiative originale pour soutenir les établissements : elle vient de mettre en vente auprès de l’office de tourisme des chèques « Solidarité restos » d’une valeur de 15 euros. Mais le client ne débourse que 12 euros pour acheter un repas: « Les 20 % restants, c’est-à-dire 3 euros, sont pris en charge par Moulins Communauté » explique Philippe Boismenu, président de l’office de tourisme. Les chèques peuvent être achetés dès maintenant au 04.70.44.14.14 ou directement à l’office de tourisme lors de sa réouverture le 12 mai. Le client a le choix entre tous les restaurants du territoire qui se seront inscrits. « Mais cela concerne aussi tous les bars qui font de la petite restauration, nous en avons recensés une trentaine » détaille Philippe Boismenu. Les chèques pourront ensuite être utilisés dans le restaurant choisi dès sa réouverture et ce jusqu’en octobre prochain. « Mais l’avantage, c’est que 72 heures après l’achat des chèques, le restaurant touchera les fonds, ce qui lui permettra de reconstituer dès maintenant une trésorerie » continue-t-il.

Une partie financée

Moulins Communauté a prévu de vendre pour 50 000 euros de chèques dont elle financera  elle-même 10 000 euros. « Nous savons qu’un nombre important de restaurants sera particulièrement touché par cette crise et nous voulons les accompagner dès aujourd’hui avant même qu’ils aient l’autorisation de rouvrir » indique Pierre-André Périssol, président de Moulins Communauté. « Les restaurateurs sont des acteurs essentiels pour le développement économique de notre territoire qui repose beaucoup sur le tourisme. » Des restaurants qui devront se passer cette année de la clientèle étrangère qui représente 30 % des visiteurs l’été à Moulins, qui devront affronter les restrictions de déplacement : « Les entreprises vont hésiter à envoyer leurs commerciaux sur les routes et avec le télétravail qui va se poursuivre, les clients « business » ne vont pas revenir tout de suite » raconte Philippe Boismenu de l’office de tourisme. « Il est impératif de faire preuve de solidarité avec les restaurateurs. »

De nombreuses inscriptions

Du côté des professionnels, l’initiative a été très bien accueillie. Ils sont nombreux à s’être déjà inscrits auprès de l’office du tourisme : « C’est un petit coup de pouce qui peut nous aider à payer les charges : assurances, électricité, eau » annonce Tiphanie Petit, la jeune restauratrice de Souvigny. « Et cela peut nous aider à nous faire connaître alors que nous n’avons pas encore de clientèle. » Hervé Courtais qui faisait quarante couverts à chaque service dans son restaurant de cuisine traditionnelle à Moulins espère que cela aidera à faire revenir les clients. « Pour le moment, lors de mes livraisons, je constate que beaucoup ont la psychose de la pandémie » témoigne-t-il.
« Je pense beaucoup aussi aux conséquences de la crise sanitaire sur le moral des gens  » reprend Pierre-André Périssol, le président de Moulins Communauté. « Je souhaite redonner aux habitants de notre territoire la possibilité de se faire un peu plaisir. Après la période de confinement qui a suscité beaucoup d’inquiétudes, il est important qu’ils puissent se changer les idées et retrouver un peu de gaieté. Renouer avec les contacts humains, c’est fondamental et le restaurant est un lieu important pour cela » conclut-il.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité entreprises économie gastronomie culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter