Qu'est-ce que la panthère nébuleuse dont deux spécimens sont à découvrir au PAL ?

Deux panthères nébuleuses sont arrivées au mois de mars, dans l'Allier, au PAL. Le public les découvrira pour la première fois lors de la réouverture du site, à la mi-avril. Cette espèce est classée comme vulnérable, à cause du braconnage et de la déforestation.

Elle est reconnaissable par son pelage aux taches noires semblables à des nuages. C'est la panthère nébuleuse, aussi appelée panthère longibande. Deux individus nés en captivité ont rejoint, en mars dernier, le Parc d'attractions et animalier (PAL) dans l'Allier.

Ces félins proviennent d'un zoo en Grèce. Il s'agit de Sao, un mâle d'environ 23 kilos, âgé de 10 ans, né en Angleterre et d'Earth, une femelle d'environ 13 kilos, née aux Émirats, il y a 15 ans. Tous deux font partie d'un projet de conservation et d'élevage. L'espèce est classée comme vulnérable par Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Elle est menacée par la déforestation de son habitat et le braconnage. Selon l'organisme, il resterait entre 3700 et 5580 individus adultes dans la nature.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le PAL (@lepalofficiel)

Bonne grimpeuse

Cette espèce est originaire des forêts d'Asie du Sud-Est et de l'Himalaya. Parmi ses caractéristiques, elle possède de courtes pattes, adaptées aux déplacements en forêts. Mais elle est aussi très discrète et peut grimper aux arbres. Elle mesure en moyenne 1 mètre de longueur.

Pour leur arrivée, le parc a imaginé un enclos sur mesure. "Nous avons rajouté des structures et des plateformes en hauteur pour qu'elles puissent s'y coucher", précise Nilla Boutin, soigneuse au PAL. Des abris au sol sont aussi à leur disposition, ainsi qu'une végétation proche de leur habitat naturel. "Elles peuvent avoir le choix de se mettre à l'ombre ou au soleil", explique la soigneuse.

Les employés ont mis en place un temps d'acclimatation pour nouer un lien de confiance avec les panthères. Les félins sont encore craintifs et s'aventurent doucement dans ce nouvel habitat. Les visiteurs pourront avoir l'opportunité de les apercevoir, lors de l'ouverture du parc prévue, le 13 avril prochain.