Basket Pro B. JA Vichy-Clermont Métropole – Saint-Quentin : « On va s’accrocher »

La JA Vichy-Clermont Métropole affrontera Saint-Quentin le 4 mars à 15h15. Avant cette rencontre, retransmise sur l’antenne de France 3 Auvergne et et sur notre site internet, le coach de l'équipe de basket de la JAV Guillaume Vizade prépare « un beau spectacle ».

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

« C’est une reprise après un petit break », un match important qui se prépare pour les basketteurs de la JA Vichy-Clermont Métropole. L’équipe, 4ème de Pro B, recevra Saint-Quentin à 15h15 le 4 mars, une rencontre retransmise sur l’antenne de France 3 Auvergne et sur notre site internet. Une rencontre d’autant plus attendue qu’elle intervient après une période de pause, selon le coach de la JAV Guillaume Vizade : « Il faut se relancer. On essaye de préparer le match dans les meilleures conditions pour que ce soit un beau spectacle, qu’on produise du jeu et qu’on puisse faire plaisir à tout le monde en essayant d’aller gagner ce match important. »

Une équipe soutenue

C’est un bloc de 3 matchs charnières qui attend l’équipe, abordé alors que la JAV n’a pas joué depuis près de 3 semaines. Ces 3 matchs en une semaine peuvent peut-être qualifier la JAV pour les Play-offs. « On ne sera pas tout à fait qualifiés mais pour le maintien mathématique, ce serait fait dans cette petite fenêtre. Pour l’instant, aucun de nos objectifs n’est atteint. Peut-être qu’en coulisses, on a un objectif un peu plus atteint avec le retour d’une salle pleine, une communion entre les joueurs et la salle, une ville de Vichy et plus largement de l’agglomération qui nous soutient très fortement. C’est peut-être la première victoire de cette année mais on sait que si on veut faire perdurer ce sentiment, il faut continuer à être productif », indique le coach.

Pallier l'absence du pivot

La JAV reste sur 2 défaites et subit l’absence de son pivot Serge Mourtala, blessé. Cela oblige le coach à faire des ajustements : « Sur les derniers matchs, on avait déjà l’absence de Serge,  qui était diminué suite au match contre Chalon. On avait réussi à être héroïques et à remporter 2 matchs sans lui mais on a été un peu courts à Nantes et à Antibes, en 2ème mi-temps. Malgré le fait qu’on ait mené 2 fois, on s’est fait coiffer sur le fil. On fait des réajustements dans le jeu et en coulisses on travaille pour essayer d’apporter un peu de renfort à l’équipe. L’indisponibilité de Serge n’est pas encore définie. »

Impliquer l'équipe dans la stratégie

Pour obtenir ces bons résultats, la méthode Guillaume Vizade implique les joueurs dès le départ : « Dès le recrutement, on présente une idée d’équipe, une idée de rôles, une idée de jeu aux joueurs. Moi, j’aime bien qu’ils se projettent et qu’ils soient complètement investis dans le projet. Le premier fil rouge, c’est l’intensité. On demande aux joueurs une surperformance par rapport aux saisons précédentes. On essaye de les faire évoluer dans leurs rôles. Là-dessus, il faut qu’ils soient pleinement engagés. La deuxième chose, sur le basket qu’on propose, on est très orientés sur les prises de décision rapide, que le ballon reste vivant, qu’on continue à se créer des avantages… C’est un peu comme si on jouait aux dominos. S’il y en a un qui tombe, on essaye de créer un tir à 1 contre 0 pour faciliter le jeu. Il faut aussi que les joueurs soient complètement en adhésion avec cette philosophie. On essaye de construire tout notre entrainement, nos systèmes de jeu, nos fondamentaux, nos basiques autour de ça. »

Petits moyens, grandes ambitions

Malgré un budget bien inférieur à certaines équipes de Pro B, la JAVCM est parvenue à jouer les Play-offs l’an dernier et à aller jusqu’en demi-finale : « C’est le résultat de l’expérience du club, qui est professionnel depuis des années. C’est aussi le résultat de l’expérience du staff. Cela fait maintenant 7 ans que je suis ici. On a un fonctionnement, une connaissance du championnat et une manière d’intégrer les jeunes joueurs qui nous permet de rester performants malgré des moyens qui sont dans la 2ème partie du championnat au niveau économique. Ça peut être un levier de motivation pour les joueurs de défier les pronostics et d’aller chercher un peu plus que ce qui était prédit », se félicite Guillaume Vizade. Avec un vivier important de talents, la JAV et plus largement la France peut, selon lui, aller chercher de grandes ambitions : « La France est la nation qui produit le plus de joueurs par année. Le réservoir est immense et il nous oblige à avoir une ambition très haute, au moins celle d’être dans le dernier carré. Quand on n’est pas en demi-finale, on considère que l’année est un peu décevante et on veut viser la médaille d’or, même si en face de nous on a des nations comme l’Espagne ou la Lituanie qui, chaque année, sont de sérieux prétendants également ». Alors, pour le match de samedi, « On va s’accrocher ! »

- Propos recueillis par Julien Teiller, France 3 Auvergne