"J'ai l'impression d'être un mendiant toute l'année" : le festival Jean Ferrat en Ardèche manque d'argent

Plus sur le thème :

Les comptes sont dans le rouge. Le festival Jean Ferrat est aux abois. Pour sa treizième édition en juillet 2024, le festival en appelle à toutes les bonnes générosités.

Le festival Jean Ferrat a besoin de 25000 euros pour renflouer ses caisses et repartir sur de bonnes bases. Chaque année, le festival accuse un déficit de 15000 euros. La situation n'est plus tenable, selon les organisateurs. Alors, Philippe Chalabreysse en appelle aux pouvoirs publics. Le président du festival leur demande de s'engager davantage et d'augmenter leurs aides financières."Tout le monde pense que c'est super de faire un festival Jean Ferrat à Antraigues, c'est la mémoire du chanteur qui se perpétue, mais les pouvoirs publics ne nous aident pas assez".

J'ai l'impression d'être un mendiant tout au long de l'année.

Philippe Chalabreysse

Président du festival Jean Ferrat

Un cri d'alarme

Jusqu'en 2022, le Département de l'Ardèche finançait le festival à hauteur de 12000 euros par an. Mais en 2023, la subvention est passée à 5000 euros.

La Région, quant à elle, reste stable dans sa dotation, elle donne 9000 euros par an : "Ils mettent le paquet chaque année, ils sont sensibles à la culture en milieu rural et pour tous."

Enfin, la mairie d'Antraigues-sur-Volane donne 2500 euros chaque année : "Ils font ce qu'ils peuvent et pour une petite commune de 1000 habitants, c'est déjà beaucoup d'efforts".

Depuis que Philippe Chalabreysse a lancé son cri d'alarme il y a une semaine, les politiques se réveillent et répondent à la demande. "Il y avait besoin de crier à l'aide, j'ai été poussé par mon équipe et je pense que c'est une bonne chose. Depuis, ça bouge dans tous les sens, ça ne laisse personne indifférent, c'est bon signe."

Le Département de l'Ardèche a déjà rencontré l'association et son président s'en félicite : "ils m'ont dit que ça va remonter".

Et ce matin du mercredi 24 janvier, le festival a reçu un courrier du député Fabrice Brun l'informant de son intention d'interpeller la ministre de la Culture, Rachida Dati, afin d'obtenir une dotation de l'État au nom de la culture pour tous et en milieu rural.

Même si Jean Ferrat était connu pour son appartenance au parti communiste, Philippe Chalabreysse met l'accent sur l'universalité du chanteur et des musiciens qu'il invite pour revisiter le répertoire de l'artiste. Les paroles de ses chansons et le festival dépassent les clivages politiques, droite gauche.

On n'est pas du tout un festival engagé politiquement, nous n'avons pas de conférences sur des thèmes politiques, les hommes politiques ne prononcent pas de discours.

Philippe Chalabreysse

Président du festival Jean Ferrat

Un festival qui reste à Antraigues-sur-Volane

Dans un deuxième temps, le festival Jean Ferrat profite de cette annonce pour réaffirmer sa position et ses engagements auprès de son public.

Même si la place de la Résistance à Antraigues ne peut pas accueillir plus de 1000 personnes par spectacle pour des raisons de sécurité, l'équipe souhaite garder le festival au cœur du village. "C'est l'âme de Jean Ferrat qui plane ici.

La ville d'Aubenas a parfois été évoquée pour accueillir certains spectacles avec des têtes d'affiche comme Arthur H ou Daniel Auteuil en 2023. Le nombre de spectateurs et les recettes pourraient alors grimper alors que l'ascension jusqu'à la petite place du village d'Antraigues peut poser quelques problèmes. C'est revenu plusieurs fois aux oreilles du président : "c'est trop difficile de se garer à Antraigues... Il y a certainement des personnes qui ne sont pas venues par peur de ne pouvoir se garer".

Aujourd'hui, le festival Jean Ferrat réaffirme sa position : il tient à rester un festival de qualité avec une programmation exigeante. Un festival qui marque le début de la saison estivale en Ardèche, le troisième week-end de juillet.

Défendre l'accès à la culture pour tous

Thème retenu pour l'édition 2024 : "Restera-t-il un chant d'oiseau ?" en référence à une chanson de Jean Ferrat sur les paroles de Claude Delécluse. Déjà, dans les années 50, le poète y évoquait la dimension écologique d'un monde qui se détériore. Et il se questionnait aussi sur les générations futures, quel monde allons-nous leur laisser ?

La grande ambition du festival Jean Ferrat est de faire venir les jeunes.

Qu'ils s'emparent des paroles de Jean Ferrat et qu'ils amènent leurs grands-parents. C'était le cas l'année dernière, notamment avec les Fatals Picards, un festival intergénérationnel.

Philippe Chalabreysse

Président du festival Jean Ferrat

Car il faut le rappeler, le festival Jean Ferrat fait place à la jeune génération d'artistes qui revisite les chansons de Jean Ferrat. Des paroles, toujours d'actualité, mais interprétées de façon contemporaine. Chaque année, le festival attire 2000 personnes sur les trois soirs, 70 % d'entre elles viennent de l'extérieur du département.

Politique tarifaire

Le prix devrait se maintenir à 25 euros par spectacle. L'augmenter à 30 euros améliorerait forcément les recettes. Mais là encore, l'équipe défend sa politique culturelle : que chacun puisse avoir un accès à la culture, "la culture pour tous, c'est ça aussi l'esprit Ferrat".

Chaque année, le festival a pour principe d'inviter des personnes qui ne vont pas voir de spectacles vivants, cela représente une centaine de places sur les trois soirs. Ce sont des personnes en réinsertion professionnelle avec l'association Solen, des bénéficiaires du Secours Populaire...

L'une des raisons avancées pour expliquer le déficit budgétaire, c'est l'inflation. Les cachets ont pris 20 à 25% de plus et même si les artistes font des petits prix "pour la mémoire de Jean Ferrat", les coûts des spectacles sont de plus en plus importants. Ici, les cachets des artistes s'élèvent à 15000 euros maximum.

Une participation citoyenne

Pour obtenir ces 25000 euros qui aideraient à l'organisation de sa 13ᵉ édition, le festival en appelle aussi à la solidarité citoyenne. Il a lancé une cagnotte en ligne sur helloasso, il y a une semaine. 5000 euros ont déjà été promis. L'association espère doubler la mise.

Confiant sur la suite des évènements, le président en profite pour annoncer la venue du groupe Les gens Ferrat pour l'édition 2024. Un des chanteurs du groupe qui se présentera sur scène sera probablement celui de Marcel et son orchestre.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité