Municipales 2020. En Ardèche, la commune du Teil a-t-elle une chance de connaître un séisme politique ?

L'Hôtel de Ville de la commune du Teil, en Ardèche. Mars 2020 / © Ftv
L'Hôtel de Ville de la commune du Teil, en Ardèche. Mars 2020 / © Ftv

Quatre mois après le séisme qui a ébranlé l'Ardèche, et notamment la commune du Teil, quid de la campagne pour les élections municipales ? Trois listes vont s'affronter lors de ce scrutin portant encore les stigmates du tremblement de terre. Un millier d'électeurs ont ainsi été "déplacés".

Par A. Henry avec V. Fize

La principale inconnue de l'élection municipale dans la commune du Teil, c'est de savoir si les quelques 6000 électeurs vont se rendre aux urnes les 15 et 22 mars 2020. Parce que voyez-vous, près d'un millier d'entre eux, ont été "déplacés". Relogés compte-tenu des dégâts engendrés sur nombre d'habitations, par le séisme du 11 novembre.
 

La gestion de l'après-séisme au coeur de la campagne électorale

Il s'est écoulé quatre mois depuis le tremblement de terre. Plusieurs quartiers du Teil, comme ceux de Mélas, de la Rouvière et du Frayol, en portent encore largement les stigmates. Les dégâts, colossaux, sont encore bien visibles. Les travaux de réparation ne sont même pas encore engagés. L'heure est encore aux expertises, et aux discussions avec les assurances. Et la pile de dossiers afférents au séisme est énorme pour la future municipalité.

Il y a plein de dossiers engagés par le maire actuel, et je pense qu'ils sont à même de poursuivre les efforts. (Une habitante du Teil)


La gestion de l'après-séisme, c'est indéniablement le terrain tout trouvé pour mener campagne électorale. Notamment pour le maire sortant. Interrogés sur le vote à venir, les habitants croisés sur le marché du Teil nous rétorquent : "le maire actuel est très, très actif", "j'ai lu son programme, il va restaurer la ville. Il faut qu'il trouve des financements, ça va être le plus dur, mais je pense qu'il va y arriver !"

 


Olivier Pévérelli, le maire sortant, avait prévu, avant le séisme, de se représenter à l'élection municipale. Une décision qu'il a confirmée fin février en prenant la tête d'une liste divers gauche, baptisée "Le Teil en avant", avec une équipe en partie renouvelée.
"De tous les nouveaux co-listiers, il y en a quasiment 80% qui ont, eux-aussi, été sinistrés", explique Olivier Pévérelli. "Ils se sont impliqués dès les premiers jours dans le bénévolat et le collectif pour les sinistrés. Ils ont pris à bras-le-corps la première reconstruction qui était morale. Et du coup, on les a embarqués" précise le maire sortant.

Deux autres listes ont été déposées pour l'élection municipale du Teil :

- Un regard nouveau sur Le Teil, liste du Rassemblement National, emmenée par Sophie Lorenzo
- Le Teil c'est vous, liste citoyenne emmenée par Raphaël Buard.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus