Tour de France : Alaphilippe perd son maillot jaune, Wout Van Aert remporte la 5e étape

Publié le Mis à jour le

Wout Van Aert remporte la 5e étape du Tour de France à Privas en Ardèche. Julian Alaphilippe, écope d'une pénalité et perd le maillot jaune de leader.

Le Belge Wout Van Aert (Mitchelton-Scott) s'est imposé au sprint, dans la 5e étape du Tour de France à Privas en Ardèche. Le Français Julian Alaphilippe a perdu son maillot jaune de leader à la veille de l'arrivée au sommet du Mont Aigoual, dans les Cévennes. Il a été sanctionné au profit du britannique Adam Yates, par le jury des commissaires et a reçu une pénalité qui lui fait perdre le maillot jaune. 
Alaphilippe a écopé de 20 secondes de pénalité pour un ravitaillement non autorisé dans le final de l'étape menant à Privas. Le coureur de Deceuninck-Quick Step a pris un bidon tendu par un membre de son équipe à 17 km de l'arrivée - or le ravitaillement n'est plus autorisé dans les 20 derniers kilomètres de l'étape.

"Personne ne veut prendre le maillot jaune comme ça, mais plutôt en gagnant ou en prenant du temps", a reconnu Adam Yates.. J'étais dans le bus, je m'étais douché et quelqu'un a appelé mon directeur sportif pour lui demander que j'aille au podium", a raconté le leader de l'équipe Mitchelton.
Le grimpeur britannique Adam Yates, nouveau maillot jaune après la pénalité infligée à Julian Alaphilippe, ne voulait pas "prendre le maillot jaune comme ça", a-t-il expliqué à l'issue de la 5e étape du Tour de France, à Privas.
Malgré la façon dont il a mis la main sur la tenue de leader du classement général, Adam Yates a confirmé qu'il le porterait jeudi: "Je porterai le maillot jeudi, sinon je risque de prendre une amende", a-t-il justifié.

La course s'est animée après avoir franchi le Rhône, à l'approche d'un secteur affrontant le vent de côté. Âgé de 25 ans, Adam Yates a remporté la 16e victoire de sa carrière professionnelle sur route, la 5e depuis la reprise des compétitions et le début août. Il était avant cette étape, 2e du classement à 4'' d'Alaphilippe.
 
 

Rendez-vous au Teil pour la 6e étape

Le Tour de France partira ce jeudi 3 septembre, à la découverte du Mont Aigoual, le site d'arrivée de la 6e étape qui se conclut sur les hauteurs cévenoles après 191 kilomètres.
Derrière la probable échappée formée dans la longue traversée de plaine, à partir de la ville ardéchoise du Teil, les favoris du Tour ont moyen de s'expliquer dans l'inédit col de la Lusette, une rugueuse ascension classée en première catégorie.

La montée, sur une route étroite à travers les forêts de châtaigniers, présente une pente moyenne de 7,3 % (sur 11,7 km) avec des passages pentus qui, dit la légende non confirmée ou infirmée par l'intéressé, amenèrent Bernard Hinault à mettre pied à terre.
Le sommet, distant de 13,5 kilomètres de l'arrivée, précède une courte descente vers la station de ski de L'Espérou et une montée en paliers (8,3 km à 4 %), roulante, vers l'Observatoire météo de l'Aigoual, aux allures de forteresse, à l'altitude de 1560 mètres.

Le Tour n'est passé qu'une seule fois, en 1987, par l'Aigoual, un site souvent venté au panorama à 360 degrés, qui accueille pour la première fois une arrivée d'étape.
Départ du Teil à 12h00 (lancé à 12h10, 10h10 GMT), arrivée au Mont Aigoual vers 16h57 (moyenne calculée à 40 km/h). A suivre en direct sur notre site ou sur France 2.