A Mayres (Ardèche), le feu s'étend désormais sur 80 hectares

Photo d'archives / © Annemieke Linders
Photo d'archives / © Annemieke Linders

Près de 80 hectares sont partis en fumée depuis samedi dans les vallons qui dominent Mayres (Ardèche). Plus de 110 pompiers sont encore sur place ce dimanche, ainsi qu'une trentaine de véhicules. Les secours redoutent l'arrivée du vent qui pourrait "réveiller" l'incendie.

Par Daniel Pajonk

Près de 80 hectares sont partis en fumée samedi dans les vallons qui dominent Mayres (Ardèche). Plus de 110 pompiers sont sur place ce dimanche, ainsi qu'une trentaine de véhicules. Les secours redoutent l'arrivée du vent qui pourrait "réveiller" l'incendie.
Dans la nuit de samedi à dimanche, l'incendie a gagné une trentaine d'hectares supplémentaires. Plus d'une centaine d'hommes sont sur place pour endiguer le feu qui a pris samedi en journée. Ce dimanche matin, les pompiers sont sur leurs gardes. Le vent est annoncé, de l'ordre de 10 km/h. Suffisamment pour relancer le feu. Associé à des températures spécialement douces, comprises entre 17 et 0 °C, ce vent pourrait donner du fil à retordre aux équipes de soldats du feu.
 
Ce matin, un hélicoptère a survolé la zone pour évaluer les risques et les points à surveiller de près / © Annemieke Linders
Ce matin, un hélicoptère a survolé la zone pour évaluer les risques et les points à surveiller de près / © Annemieke Linders

Ce matin, vers 8 heures a eu lieu une reconnaissance avec l'hélicoptère de la Sécurité civile. Elle a permis de visualiser les points chauds. Au sol, les équipes luttent avec des lances. Une trentaine de camions pompe ainsi que de camions porteurs d'eau sont dispatchés sur les sites les plus sensibles. Aucune habitation se trouve dans le périmètre de l'incendie ni à proximité, assure François Gelly, la première adjointe. "En cette période, généralement, on a de la neige. On a l’habitude des feux quand la nature est bien sèche, plutôt en été. Là, c'est du jamais vu !" Dans le secteur, il n'a pas vraiment plu depuis au moins deux mois, ajoute son mari.

C'est un incendie de broussailles comme il en arrive dans ces périodes, expliquait samedi le CODIS de l'Ardèche. Un phénomène qui n'a rien de rare. Sinon que cette fois, l'étendue est nettement supérieure à ce qui peut se produire en pareille saison. Le feu s'est propagé sur 80 hectares de genêts dans des zones particulièrement difficiles d'accès. Des vallons dominés par des forêts de résineux que les pompiers, armés de lances, sont heureusement parvenus à protéger. 
L'incendie aurait démarré en bordure de la RN 102, sur la commune de Mayres, près de la Croix de Bauzon. 

Sur le même sujet

Les + Lus