Avalanche mortelle aux Deux-Alpes en 2016 : l'enseignant mis en cause par le Parquet de Grenoble

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy .

Le professeur d'éducation physique mis en examen après la mort de deux élèves d'un lycée lyonnais en janvier 2016, emportés par une avalanche aux deux-Alpes, est renvoyé par le parquet devant le tribunal correctionnel. 

Le 13 janvier 2016, trois touristes, qui skiaient sur une piste noire fermée, ont trouvé la mort lors d'une avalanche aux Deux-Alpes. Parmi elles, deux lycéens lyonnais.

Scolarisés au lycée Saint-Exupéry, ils faisaient partie d'une groupe de six jeunes encadrés par leur professeur d'éducation physique. lequel a été mis en examen pour homicide involontaire.



Deux ans plus tard, le parquet de Grenoble vient de requérir le renvoi de l'enseignant devant le tribunal correctionnel.

D'après le quotidien Le Dauphiné Libéré, qui a pu se procurer le réquisitoire définitif, le ministère public lui reproche "une faute en lien de causalité avec le décès des deux élèves" et aurait été "totalement défaillant dans sa mission d'encadrement" en "exposant les élèves dont il avait la charge à un risque d'une particulière gravité qu'il ne pouvait ignorer"



Dans le même réquisitoire, le parquet exempte de poursuite la station, les skieurs qui ont déclenché l'avalanche et l'établissement scolaire. 



En s'appuyant sur des arrêtés municipaux des communes sur lesquelles s'étend le domaine skiable concerné, le ministère public estime qu'il n'y a pas eu de violation délibérée à une obligation particulière de prudence ou de sécurité. Concernant l'établissement scolaire, le parquet exempte de responsabilité l'Education nationale et la proviseure.



Les explications de Yaëlle Marie : 
Retour sur l'accident avec Françoise Guais :   







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité