• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule: 26 départements en vigilance orange

Archives / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Archives / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Vingt-six départements du sud-ouest, du centre, de l'Ile-de-France et de l'est seront placés à partir de mardi 14H00 en vigilance orange en raison d'un "épisode caniculaire précoce et durable", a annoncé ce lundi 29 juin Météo France. Trois départements de Rhône-Alpes concernés: Ain, Loire et Rhône.

Par DM



Les départements concernés par la vigilance orange sont ceux des régions Bourgogne, Ile-de-France et Limousin, ainsi que l'Ain, l'Allier, le Cher, la Dordogne, l'Indre, la Loire, le Loiret, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Puy-de-Dôme et le Rhône.
Ces départements sont sous la menace d'un "épisode caniculaire précoce et durable" à partir de mardi 14H00, a averti Météo France pour qui l'épisode caniculaire devrait se prolonger "jusqu'à la fin de la semaine". Dans la région, le département de l'Isère reste en canicule jaune.

La vague de chaleur, qui a touché lundi l'Espagne, "va progresser du sud-ouest au bassin parisien et au Lyonnais" et à partir de mardi après-midi "sur ces régions, les températures atteindront des valeurs caniculaires", indique Météo France. Les températures maximales seront souvent au-delà de 35 degrés: 37 degrés sont attendus sur Lyon par exemple, plus de 38°C à Paris tandis que les 40°C seront atteints et parfois dépassés dans le sud-ouest. Les minimales seront aussi élevées, entre 19 et 23°C, une source de fatigue pour l'organisme.

Techniquement, on parle de canicule quand des températures très élevées sont observées pendant au moins trois jours consécutifs, le jour comme la nuit.

En 2003, la canicule avait fait 15000 morts en France entre le 4 et le 18 août. Sur l'ensemble de l'été, le nombre de décès dus aux fortes chaleurs avait atteint au final près de 19 500, selon un bilan de l'Intitut national de santé (Inserm).
Depuis cet été meurtrier, le premier niveau du "plan national canicule" est systématiquement activé chaque année du 1er juin au 31 août. Les trois autres niveaux (avertissement chaleur, alerte canicule et mobilisation maximale) sont activés localement en fonction des données de Météo France. 

Les préfectures des départements en alerte ont réuni lundi 29 juin les parties prenantes : pompiers, Samu, services de santé, maisons de retraite, associations caritatives, etc. Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône a réuni le Comité départemental canicule restreint. Il a décidé d'activer à compter du mardi 30 juin le niveau 3 « alerte canicule ».

Pratique

Site internet de la préfecture : www.rhone.gouv.fr
Site internet de l’ARS : www.ars.rhonealpes.sante.fr
Site du ministère chargé de la Santé : www.sante.gouv.fr dossier «canicule et fortes chaleurs»
Site de Météo France : www.meteofrance.com
Site de l’Institut national de prévention et de d’éducation pour la santé : www.inpes.sante.fr

Plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 ( de 8 h à 20h ; appel gratuit depuis un poste fixe en France)

A lire aussi

Sur le même sujet

VIDEO. Haute-Loire : le village de Pont-Salomon essuie les dégâts après le passage des orages d'une rare violence

Les + Lus