• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Météo : la semaine s'annonce caniculaire en Rhône-Alpes

Une vague de chaleur va s'abattre sur la France cette semaine avec des températures très élevées. Le phénomène n'avait pas été observé à cette période de l'année depuis plus de 60 ans, selon Météo France. Rhône-Alpes n'est pas épargnée. L'Isère et le Rhône sont en vigilance Jaune CANICULE

Par dm

La vague de chaleur avait été annoncée par Météo France dés vendredi. 

Les températures dépasseront souvent 40° cette semaine dans l'ouest, l'est et le centre de la France, a confirmé lundi Météo-France, qui n'écarte pas que ce précoce épisode caniculaire persiste la semaine prochaine. La vague de chaleur touchera à partir de mardi le sud-ouest, avec des températures maximales comprises entre 36 et 40°, et un thermomètre qui, la nuit, restera au-dessus de 20°. A partir de mercredi, cette vague de chaleur montera vers le nord, jusqu'à Paris, et le grand est (nord-est, centre-est, Alsace, région lyonnaise...), avec des minimales élevées, entre 19 et 23°. Il pourrait faire 40°C en fin de semaine à Lyon.

 / ©

Comment se protéger?

Lorsque les grandes chaleurs sont là, il faut se calfeutrer aux heures les plus chaudes, en fermant volets, stores, rideaux des pièces exposées au soleil, et en aérant aux heures les plus fraîches (tôt le matin, tard le soir ou la nuit).
Il est déconseillé de sortir aux heures les plus chaudes (de 11H00 à 21H00). Il vaut mieux rester dans les pièces les plus fraîches de son domicile. S'il n'y en a pas, il faut passer deux ou trois heures dans des endroits frais près de chez soi : grands magasins, grandes surfaces, cinémas ou lieux publics. En cas de sortie, il convient de porter des habits amples et légers, et préférer le coton qui laisse passer l'air et absorbe la transpiration.
Chez soi, ne pas hésiter à prendre régulièrement des douches, bains frais, ou à brumiser de l'eau sur le corps.
Il faut également limiter au maximum l'activité physique et proscrire tout effort (sport, jardinage, bricolage) pendant les heures les plus chaudes et reporter ce qui est possible aux heures fraîches. Si une activité est obligatoire, elle ne doit pas se dérouler au soleil.

illustration / © F3 LR

Que boire et manger?

La recommandation centrale en cas de fortes chaleurs est bien sûr de boire abondamment et avant même d'avoir soif, mais pas n'importe quoi. Les boissons à effet diurétiques comme le café, le thé, les colas et sodas sont à éviter. De même l'alcool, qui favorise la déshydratation. Il faut boire un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale.
Si c'est difficile, on peut accroître les rations de  fruits, crudités et fractionner les repas. Il faut aussi veiller à ne pas manquer de sels minéraux (pain et soupes par exemple).

Quelles sont les personnes à risque?

Face à un pic de chaleur, des catégories sont plus exposées : les personnes âgées, les nourrissons et les enfants de moins de quatre ans, les personnes souffrants de troubles mentaux, de la mémoire et ceux qui ont une maladie chronique.
L'habitat et le mode de vie induisent des risques supplémentaires: logements sous les toits, sports intenses, et surtout travail à l'extérieur  ou près de sources de chaleur (boulangeries, fonderies, pressings).

Quels risques pour la santé?

Le coup de chaleur est la principale des urgences liée aux grandes chaleurs. Le corps n'arrive alors plus à contrôler la température qui augmente vite, dépassant les 39°. Les symptômes sont des maux de tête violents, des nausées, des vomissements, des propos incohérents, des convulsions voire une perte de connaissance. C'est une urgence, il faut appeler le 15, mettre la personne dans un endroit frais, la rafraîchir.
La déshydratation grave est une autre urgence qui requiert l'appel au 15. Elle se traduit par une soif intense accompagnée d'au moins un des signes suivants: sécheresse de la peau et des muqueuses, perte de poids supérieure à 5%, fatigue extrême, vertiges, somnolence ou perte de connaissance.
L'insolation survient après une exposition directe au soleil et donne lieu à des maux de tête et des nausées. Les enfants y sont plus sensibles. Il faut mettre à l'ombre, rafraîchir, en plaçant notamment des sacs de glaçons sur les cuisses et les bras, et appeler le 15 si les symptômes s'aggravent ou persistent.
Les fortes chaleurs peuvent aussi aboutir après plusieurs jours à un "épuisement" provoqué par le manque d'eau et de sels dont les manifestations sont étourdissements, fatigues, faiblesse, insomnie. Il convient de se réhydrater avec un apport renforcé en sels minéraux, de se reposer au frais.

Voir le site du ministère de la Santé : www.sante.gouv.fr/recommandations-pour-la-population.html

A lire aussi

Sur le même sujet

Mobilisation contre la fermeture des 11 lits du centre périnatal de L'Arbresle

Les + Lus