Cantal : jets de cocktails Molotov sur une gendarmerie, aucune piste privilégiée

Dans la nuit du samedi au dimanche 26 avril, des cocktails Molotov ont été jetés sur la gendarmerie de Maurs, dans le Cantal. Une enquête a été confiée à la brigade de recherche d’Aurillac.
 

 La brigade des recherches de gendarmerie de Saint-Etienne est chargée de l'enquête.
La brigade des recherches de gendarmerie de Saint-Etienne est chargée de l'enquête. © Valérie Riffard / FTV
Dans la nuit du samedi au dimanche 26 avril, vers 4 heures du matin, la gendarmerie de Maurs dans le Cantal a été la cible de jets de cocktails Mototov.

Le captaine Jérôme Tabariès, commandant de le compagnie de gendarmerie d'Aurillac, explique : "Quatre cocktails Molotov ont été jetés. Un n'a pas explosé, un autre a brûlé mais n'a pas explosé. Un autre a fonctionné et a atteri à proximité d'une voiture, sans l'incendier. Enfin, un quatrième a heurté la porte de locaux de service et elle s'est enflammée. La porte a été noircie et a légèrement été endommagée. On s'en sort bien. Il y a peu de dégâts". Au moment des faits, 7 militaires et leur famille étaient présents dans la caserne. Le parquet d’Aurillac indique : « L’enquête a été confiée à la brigade de recherche d’Aurillac ».

Cela aurait pu être plus grave

Gilles Gaubert, directeur général des services à la mairie de Maurs, s'étonne de tels agissements sur sa commune : « Des cocktails Molotov ont été lancés, dans des bouteilles de bière. On n’en sait pas trop plus. Les gendarmes ont des pistes. Un cocktail a atterri près d’une voiture. Un autre a été jeté en direction d’une porte. Cela aurait pu être plus grave. C’est un immeuble, avec à l’étage les logements des gendarmes. C’est plutôt surprenant que cela se produise à Maurs ». Pour le moment, aucune piste n'est privilégiée par les enquêteurs.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter