Rugby : bilan mitigé pour le premier match du nouvel entraîneur du Stade Aurillacois

Quelques jours à peine après la prise de fonctions du nouvel entraineur du Stade Aurillacois Roméo Gontineac, ses joueurs se sont mesurés à l'ambitieuse équipe de Perpignan. Au lendemain du match, le bilan est mitigé.

A Aurillac, le bilan est mitigé pour le premier match de Roméo Gontineac en tant qu’entraîneur du Stade Aurillacois après la défaite face à Perpignan 38 à 15.
A Aurillac, le bilan est mitigé pour le premier match de Roméo Gontineac en tant qu’entraîneur du Stade Aurillacois après la défaite face à Perpignan 38 à 15. © France 3 Occitanie
À Aurillac, l'heure est au bilan après le premier match du Stade Aurillacois sous l'égide de son nouvel entraineur Roméo Gontineac. Ce dernier a remplacé Thierry Peuchlestrade, entraineur historique du club qui dirigeait l'équipe depuis 17 ans. Malgré la défaite 38 à 15, certains points positifs sont à retenir, selon l'ailier Yann Lohore : " On a très bien tenu la 1ère mi-temps au vu du nombre de pénalités qu'on a prises. En 2ème mi-temps, on a failli, avec beaucoup de trous d'air, il y a beaucoup de choses à rectifier. Le constat est un peu amer, mais aussi positif, parce que se maintenir en 1ère mi-temps ici, contre une grosse équipe comme Perpignan, c'est presque un exploit, mais il ne faut pas non plus s'arrêter là".

"Il faut qu'on soit plus disciplinés, plus patients"

Des points positifs qui ne font pas oublier la défaite : Les Catalans ont marqué 6 essais dont un doublé de George Tilsley. À l'issue de ce premier match, Roméo Gontineac semble, lui, plus déçu que son équipe : "C'est inacceptable, et ce n'est pas de ce niveau-là de prendre 20 pénalités dans un match. Il faut qu'on soit plus disciplinés, plus patients", fustige l'entraineur. Des réglages défensifs et tactiques restent à faire pour le nouvel entraineur, et pour une équipe qui, de son propre aveu, revient de loin.  Conscients des faiblesses de l'équipe, il avait déclaré lors de sa prise de fonction : « La musique va changer. Je vais parfois monter la voix. Il y a des détails dans le jeu qui doivent être plus affutés. Le jeu offensif n’est plus là. J’espère que le travail va payer. J’espère apporter ce que je sais faire, de l’effervescence, de la dynamique. J’espère être à la hauteur. » Désormais premiers relégables les cantaliens sont au pied du mur. Charge à l'entraineur et à l'équipe de redresser la barre lors du match face à Rouen, qui s'est imposé à l'extérieur contre Valence Romans 24 à 10. Le match sera disputé à domicile vendredi 24 janvier.
durée de la vidéo: 04 min 46
Rugby : bilan mitigé pour le premier match du nouvel entraîneur du Stade Aurillacois ©France 3 Occitanie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport stade aurillacois pro d2