Le chanteur Jean-Louis Murat est mort à l'âge de 71 ans

Le chanteur auvergnat Jean-Louis Murat est décédé ce jeudi 25 mai 2023 à l'âge de 71 ans.

Jean-Louis Murat, inclassable rebelle du paysage musical, dont les chansons ont marqué des générations de fans, s'est éteint jeudi 25 mai 2023 à 71 ans à son domicile en Auvergne, sa région de coeur et d'origine. C'est son ancienne maison de disques, Pias, label indépendant, qui a annoncé son décès sans préciser les causes de sa mort, confirmant des informations de presse.

" La beauté du texte, la franchise du mot, la sincérité du chant "

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand

Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a salué sur Twitter " la beauté du texte, la franchise du mot, la sincérité du chant " de Jean-Louis Murat.

Lionel Chauvin, Président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, a lui aussi rendu hommage à l'artiste.

Du côté des artistes aussi, les réactions sont nombreuses. 

" C’était un aigle au-dessus des cimes "

William Sheller, auteur-compositeur-interprète

Ici celle de William Sheller, qui avait repéré Jean-Louis Murat et lui avait permis d’enregistrer 3 disques. L’auteur-compositeur-interprète lui rend hommage ce jeudi 25 mai 2023 et revient sur leur rencontre :

« C’était à la sortie d’une émission de France Inter. Il m’a donné une cassette de son groupe Clara. J’ai écouté. Je l’ai de suite appelé, ce que je ne fais presque jamais. Je suis allé à La Bourboule où il donnait un concert dans une petite salle. Tout le monde était debout. Ce que je ne fais presque jamais non plus. On a parlé et j’aimais bien ce gars. Pas de compliment de sa part, juste un musicien face à un musicien. J’ai parlé de lui à Mychèle Abraham de Europe 1 et obtenu qu’il enregistre la musique du générique de son émission quotidienne du soir. Elle aimait beaucoup. De là, un producteur d’Europe 1 s’est occupé de lui et lui a fait enregistrer son premier titre : « Suicidez-vous le peuple est mort ». Ce n’était pas un copain. Il n’était pas du genre à ‘copains’. Comme moi, il était toujours un peu distant avec le monde du showbizz. C’était un aigle au-dessus des cimes. Nous avions beaucoup de respect l’un pour l’autre et nos rencontres à chaque fois étaient un plaisir »

Christine and the Queens a salué le " poète " tandis que Benjamin Biolay s'est affiché sur Instagram le coeur brisé. Axel Bauer, lui, a rendu hommage à Jean-Louis Murat sur son profil Twitter.

 

Au niveau local, les amis du chanteur expriment également leur émotion. François Audigier, qui a programmé Jean-Louis Murat pendant des années à la salle de spectacle La Coopérative de mai, et qui a par ailleurs été le beau-frère de l'artiste pendant 17 ans, témoigne : 

 

" J'ai connu Jean-Louis derrière la scène et sur scène "

François Audigier, ancien assistant à la programmation à la salle de spectacle clermontoise La Coopérative de mai, ainsi que son beau-frère.

 " J'ai l’impression de perdre un grand frère. C'est une grande tristesse pour moi et sa famille, un choc. Il était encore en concert il y a une semaine. Nous étions très proches ". 

Celui qui l'a programmé pendant des années à La Coopérative de mai, son beau-frère et ami aussi, raconte que Jean-Louis Murat composait tous les jours : " Il était incapable de passer une bonne journée sans composer, c’est pour ça qu’il était prolifique, boulimique de travail ".

" Il m'a fait découvrir énormément de groupes, notamment 2 albums qui ont changé ma vie, qui ont été les fondements de ma passion pour la musique : Rock Bottom de Robert Wyatt et le premier album, éponyme, de Killing Joke ".   

" Il va nous manquer et laisser un grand vide musical "

" On a vécu plein de choses ensemble professionnellement et personnellement ". L'un de ces beaux moments, fondamental tel que le décrit François Audigier, est le concert caritatif annuel qu'il a organisé pendant plus de 10 ans avec l'artiste. " C'était un concert de soutien à l’association des sapeurs-pompiers de Besse pour les aider à partir en Afrique ramener des containers. Pour moi, ces moments font partie des grands moments de la Coopérative de mai. Il pouvait parfois être colérique avec les gens qui l’entouraient mais lors de ces concerts, il était très détendu, faisait des surprises, reprenait des albums, invitait des amis, son groupe, ses copains. Il était généreux ".

Son nom de scène inspiré par le village de ses grands-parents

Jean-Louis Murat, né Jean-Louis Bergheaud le 28 janvier 1952 à Chamalières (Puy-de-Dôme) avait fait du village de Murat-le-Quaire (même département), où il a passé beaucoup de temps durant sa jeunesse dans la ferme de ses grands-parents, son nom d'artiste. 

Son franc-parler 

" Moi, je n'ai pas de caillasse (d'argent, NDLR), je n'ai pas de succès, mais au moins, je ne pense pas faire de la chanson démagogique ", confiait Jean-Louis Murat avec son habituel franc-parler. Certains de ses morceaux comme "Sentiment Nouveau", "Fort Alamo" et "Si je devais manquer de toi", son premier tube commercial, comptent parmi les plus connus d'une carrière prolifique avec 24 albums en trois décennies.

Le chanteur a connu les sommets des hit-parades en 1991 à la faveur d'un duo avec Mylène Farmer (" Regrets ") mais assure avoir toujours vécu le " tube " comme " un enfermement ".

" Ce que j'aime, c'est la chanson qui devient un tube, pas la chanson qui est déjà tube avant que les gens ne l'aient entendue ", disait-il.

Volontiers provocateur, Jean-Louis Murat avait fait scandale à ses débuts dans les années 80, avec " Suicidez-vous le peuple est mort ", certains médias craignant que ce titre soit une incitation au suicide. La pochette était signée par le photographe des stars Jean-Baptiste Mondino.

Radical, charmeur et auvergnat

Musicalement aussi, ses partis pris radicaux pouvaient susciter une forme d'incompréhension. Il avait dérouté avec l'ovni " Travaux sur la N89 " (2017) qui faisait le pari de la déconstruction en délaissant guitares et mélodies pour mieux se réinventer sur la base de sons synthétiques et électroniques.

" La mélodie à la française, c'est un peu comme l'addiction au sucre. Je voulais absolument m'en écarter et repartir de zéro. Ça a donné +N89+ et je n'étais pas sûr que ça fasse un disque. Mais finalement, il a été assez réussi pour moi, parce que ça m'a redonné de l'énergie et je me suis de nouveau considéré en devenir ", assurait-il à l'AFP en 2018.

Jean-Louis Murat était un charmeur, passant volontiers de l'anecdote pleine d'humour noir à la plus forte des poésies et mêlant influences du terroir auvergnat autant que des nuits américaines.

Son ancienne maison de disques Pias sortira vendredi 26 mai 2023 un best of qui était déjà programmé.

Ecrit avec l'AFP.