• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Murat (15) ouvrira en novembre le premier fab lab rural d'Auvergne

Murat ouvre son fab lab lors des rencontres du télétravail
Un Fab Lab, c'est une fabrique d'objets mis en relief par une imprimante 3D mais c'est aussi un concept participatif qui permet à tous les publics de venir apprendre à concevoir et "fabriquer" numériquement ces même objets. Dans le Cantal, le premier fab lab en milieu rural d'Auvergne a été présenté à l'occasion des 8e rencontres du télé travail de Murat. Intervenants: Kévin Goubault, fab manager; Corinne Ibarra, directrice communication du Pays de Murat. - France 3 Auvergne - Reportage: Pascale Félix et Sylvie Françoise. Montage: Dominique Leyerloup.

Le 8e forum du coworking et du télétravail de Murat s'est ouvert jeudi 20 octobre 2016 pour trois jours. L'occasion de découvrir le « fab lab » de la ville qui va ouvrir fin novembre, où le grand public et les entrepreneurs pourront fabriquer des prototypes à l'aide d'imprimantes 3D.

Par Valentin Pasquier

À Murat s’ouvre un drôle de laboratoire. C’est une petite usine participative et ouverte au public, dont chaque visiteur peut utiliser les machines. On y trouve entre autres deux imprimantes 3D, permettant de façonner des objets en plastique assisté par un ordinateur.
 
Ce genre de laboratoire voit le jour dans de nombreuses villes aujourd’hui : on les réunit sous l’appellation « fab lab », une contraction de l’anglais fabrication laboratory, soit « laboration de fabrication ». Mais il est plutôt rare de les voir s’ouvrir en milieu rural, comme à Murat, ville du Cantal de 2 000 âmes.

Soutenir les entrepreneurs locaux...

« On savait que cela allait marcher auprès des habitants, explique Corinne Ibarra, directrice communication du Pays de Murat. Par contre au niveau des entrepreneurs, avec qui nous voulions co-créer le labo, c’était l’incertitude. Mais on s’est aperçu qu’il y avait une vraie demande, qu’il y a déjà des entrepreneurs locaux qui font appel à du prototypage sur Lyon, Toulouse, Paris. »
 
L’ensemble des machines mises à disposition au fab lab de Murat comblera les futurs « forgerons numériques » de la région. C'est ainsi que l'on appelle ceux qui conçoivent ou créent des pièces en 3D et les impriment en relief.
 
Kévin Goubault, l’un des « fab managers », explique l’intérêt de ces machines. « Cela pourrait très bien servir à réparer un embout de plastique cassé, créer un prototype de quelque chose qui n’existe pas encore ».
 
Corinne Ibarra ajoute : « On a par exemple une bijoutière qui crée ses propres bijoux, qui va pouvoir prototyper, en résine, grâce à l’imprimante 3D (…) avant de les fabriquer »

... mais ouvrir aussi aux particuliers

À l’intérieur des imprimantes, le plastique est fondu et sort par les têtes d’impression. Celles-ci déposent, en strates, des filaments de plastique pour former, au final, l’objet programmé par l’utilisateur. « Nous avons une imprimante à une tête, et une autre à deux, pour créer un objet bicolore. », signale Kévin Goubault.
 
Ce laboratoire de fabrication ouvrira fin novembre. Il doit accueillir le grand public, les scolaires et les entrepreneurs locaux. Une vingtaine se sont déjà dit enthousiastes à l'idée de l’utiliser pour fabriquer à l'unité de nouvelles pièces de prototypes.
 
Murat avait déjà son centre de télétravail, l'un des premiers en milieu rural,  la ville aura désormais  ce premier « fab lab à la campagne ».

Sur le même sujet

Exportation des Vins du Beaujolais : l'année 2019 commence bien

Les + Lus