Témoignages. "Quand on réalise, c’est le choc" : le désespoir d'une famille dont la maison est infestée par un champignon

Publié le Écrit par Mélanie Philips et Laetitia Theodore

Depuis un an, une famille du Cantal vit un véritable cauchemar. Elle a acheté une maison infestée par la mérule, un champignon qui se nourrit du bois. Une partie de la maison est désormais condamnée. Seul et dernier espoir de cette famille est de voir l'achat de la maison annulé par un tribunal.

"Au début, il faut s’imaginer qu’il n’y avait rien du tout, et maintenant, c’est comme ça." L’émotion est grande dans la voix de Rodolphe, propriétaire de cette maison depuis un an, à Prunet, dans le Cantal. Une pièce entière de leur maison est condamnée, rongée aux deux tiers par la mérule, un champignon qui se nourrit du bois. S’il pensait à de la simple moisissure, Rodolphe a rapidement pris les choses en main, et les résultats tombent : de la mérule.

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Le désespoir d'une famille dont la maison est infestée par un champignon. ©France Televisions

"Au début, je ne sais pas trop ce que c’est que ce champignon. C’est quand on m’explique que ça s’attaque au bois que je comprends. Surtout avec internet, on se rend vite compte des dégâts que ça peut faire. Quand on réalise, c’est le choc, explique le propriétaire. Ce n'est pas vraiment le genre de surprise auquel on s’attend quand on achète une maison." Problème d’électricité, d’isolation… cette maison cache bien des surprises et le plancher de cette pièce menace désormais de s’effondrer.

"Le champignon, quand il exerce, il déforme le bois et il le bombe. Le champignon, ici, a mangé la partie dure du bois, donc forcément, arrivé à un moment, il va se craqueler et n’aura plus aucune résistance."

William Teulet, technico-commercial PAMI

Des travaux estimés à 160 000 euros

Rodolphe et sa femme ont acheté cette maison 205 000 euros. Et pour eux, il est impossible que l’ancienne propriétaire ignore l’état de sa bâtisse. Ils ont déposé plainte. Il espère qu’à la suite de la procédure, la vente de la maison soit annulée, ou que les travaux soient pris en charge par la partie adverse. "Dans un premier temps, j’aimerais sortir d’ici, que ma famille puisse vivre décemment en attendant que la procédure se fasse. Nous, on a froid", lâche Rodolphe, la gorge serrée par l’émotion. En attendant la décision de justice, impossible de faire les travaux d'isolation nécessaires. Rodolphe, sa femme et leurs 2 fillettes vivent dans une maison humide, à 12 degrés. Rodolphe espère également que l’expert envoyé par le tribunal d’Aurillac "confortera l’idée qu’on est bien face à un vice délibérément caché".

Les travaux qui doivent être faits sont longs et très couteux. À ce stade, ils sont estimés à plus de 160 000 euros.

"Il faudra déposer les planchers et le système de solivage, démonter tout ce qui est paroi et isolants pour retrouver la pierre apparente et la traiter directement"

William Teulet, technico-commercial PAMI

Cependant, l’expert tient à préciser qu’un développement de champignon dans une maison, n’est pas un fait anecdotique. "Des cas de mérule, il y en a beaucoup, personne n’est épargné. Si on ne fait pas son entretien ou fait attention à des problèmes d’eau, on peut avoir un développement de champignons." Prenez donc très au sérieux l’entretien de votre maison.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité