Coronavirus Covid 19. Pas question d'annuler ou de reporter l'Ultra Trail du Mont-Blanc pour l'instant

© Jordan Guéant / France 3 Alpes
© Jordan Guéant / France 3 Alpes

L'organisation de l'Ultra Trail du Mont-Blanc fait une mise au point, suite à de nombreuses interrogations soulevées par les coureurs du monde entier. La course, prévue du 24 au 30 août 2020, devrait rassembler 10 000 participants et plus de 100 000 visiteurs.

Par Cécile Mathy

Depuis le début de semaine, une cellule de crise a été mise en place du côté de l'organisation de l'Ultra trail du Mont-Blanc. Pour l'instant, pas besoin de s'affoler, l'épreuve d'ultra-running n'est prévue que fin août, ce qui laisse le temps de voir venir.

Cependant, alors que de nombreux évenements sportifs sont peu à peu annulés ou reportés en raison de la pandémie de coronavirus,  les organisateurs de l'UTMB ont préféré prendre les devants pour rassurer la communauté des trailers et les informer au jour le jour. 

Informer pour rassurer

"La santé et la sécurité des participants a toujours fait partie des priorités des organisateurs de l'UMTB® Mont-Blanc que cela soit pour les coureurs, les supporters, les bénévoles, les partenaires économiques et territoriaux, ou les fans", explique la présidente d'UTMB Group dans un communiqué.

"À ce jour, à plus de 5 mois avant l'événement, ni la date ni l'organisation de l'UTMB Mont-Blanc ne sont remises en cause. Bien entendu, l'organisation suit attentivement la situation et chaque acteur de l'événement sera informé en cas de changement", ajoute Catherine Poletti.

La plus grosse manifestation d'ultra-running

L'Ultra Trail du Mont-Bail est le plus gros événement de trail-running au monde avec :
  • 10 000 coureurs
  • 20 000 accompagnants
  • 100 000 personnes le jour J
 


Des millions d'euros de retombées économiques

Il fait vivre toutes les vallées autour du Mont-Blanc. "L'UTMB est vraiment inscrit dans l'activité économique de la vallée de Chamonix", expliquait Xavier Roseren, député de Haute-Savoie, dans une interview à UTMB TV.

Il faut dire que la manifestation sportive génère environ 80 000 nuitées et les retombées économiques se chiffrent en millions d'euros.

"C'est évidemment une période très difficile pour nous tous. Nous sommes aux côtés de tous ceux qui sont touchés et souhaitons remercier tous ceux qui travaillent en première ligne pour lutter contre cette crise", ajoute la présidente de l'UTMB. 
 
Les inscriptions sont closes depuis le mois de janvier, suite au tirage au sort des participants. Les coureurs devraient venir de 111 pays. 

"Aujourd'hui, nous nous mettons en situation d'être responsable pour tenir compte des situations sanitaires, individuelles et économiques", nous a confié Catherine Poletti pour ne pas créer "arbitrairement une crise économique"
 
Les trailers seront donc informés au fur et à mesure de l'évolution de la situation, si celle-ci impose des changements pour l'événement.
 

L'expérience des pros pour patienter 

En attendant, les coureurs prennent leur mal en patience et s'échangent des astuces pour bien vivre le confinement, eux dont le terrain de jeu est d'ordinaire plus vaste que leur salon.

Triple vainqueur de l'UTMB, François D'haene propose à ses followers de revivre ses expériences de course. Viticulteur dans le Beaujolais, il a remporté la course pour la première fois en 2012 (puis en 2014 et 2017). 

"Ma 1ère victoire sur cet évènement fou! Une nuit pleine d'émotions, une très bonne course avec un soutien incroyable de mes amis , famille et team tout au long de la nuit malgrès la pluie battante ! Je me sentais en pleine course d'équipe et les souvenirs en sont d'autant plus forts!", confie-t-il sur les réseaux sociaux.

Le Franc-comtois Xavier Thevenard, qui a lui aussi remporté trois fois l'UTMB, partage son expérience de confinement à la maison, lorsqu'il s'est fait opérer du ménisque. Il en avait alors profité pour reproduire le relief de ses montagnes du Jura grâce à un moulage en plâtre.
 


Courir après l'humour

Dans un tout autre style, le trailer Anthony Guyon, créateur de la page Facebook "Bref, je fais du trail" qui compte plus de 40 000 membres, a lui misé sur l'humour pour survivre à cette période de confinement.

Il court dans son salon, devant un écran diffusant des images de trail, à la manière des cyclistes sur leur home-trainer.
 


Des bosses et des bulles

Enfin, Matthieu Forichon -très connu de la communauté des coureurs pour ses dessins sur le trail- réalise lui une chronique du confinement.

Chaque jour, il publie via "Des bosses et des bulles" une planche humoristique sur le thème : ce samedi, il a choisi de mettre en scène un trailer qui fait des allers-retours à la maison, faisant une pause "ravito" près de sa table basse.

Il a également mis à disposition des coloriages issus de ses dessins les plus connus.

De quoi occuper les trailers, petits et grands.

 


 

Sur le même sujet

Les + Lus