Coronavirus : sirènes et gyrophares partout en Auvergne-Rhône-Alpes

Pompiers et policiers font retentir leurs sirènes partout en France, à 20h, depuis quelques jours, en soutien aux personnels mobilisés face à la propagation du Coronavirus. / © Alexandre Marchi / Maxppp
Pompiers et policiers font retentir leurs sirènes partout en France, à 20h, depuis quelques jours, en soutien aux personnels mobilisés face à la propagation du Coronavirus. / © Alexandre Marchi / Maxppp

A Lyon, Saint-Etienne, Roanne ou Valence, depuis vendredi 27 mars au soir, des personnels de secours et de police illuminent les nuits de leurs gyrophares et font retentir leurs sirènes en soutien, notamment, aux personnels soignants mobilisés auprès des malades du Covid-19.
 

Par Mathieu Boudet

A Lyon, vendredi 27 mars au soir, de nombreux gyrophares illuminent l'entrée de l'hôpital Edouard Herriot. Des dizaines de policiers sont en opération... Applaudissements ! C'est l'une des nombreuses images du week-end qui circulent sur les réseaux sociaux. Forces de l'ordres et pompiers se mobilisent en de nombreux points de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour encourager les soignants qui gèrent l'afflux de malades du Coronavirus.
 



Devant une caserne lyonnaise, cette fois ce sont les camions de pompiers qui font retentir leurs sirènes dans la nuit :
 

Des scènes similaires ont été rapportées un peu partout dans la région, notamment dans la Loire samedi 28 mars, comme ici à Roanne pour manifester "leur soutien aux services médicaux" :
 


Depuis leur caserne ou directement devant l'hôpital, ils affichent leur soutien aux soignants avec lesquels ils luttent contre l'épidémie de coronavirus.
 



Engagés eux aussi sur le terrain pour veiller aux respects des règles du confinement, les policiers de la Loire ont également tenu à montrer leur soutien aux soignants :
 


Ces signes de solidarité se multiplient depuis plusieurs jours plus largement. De Clermont-Ferrand en Auvergne, à Valence dans la Drôme, les mêmes mobilisations ont été constatées. Elles sont vouées à se reproduire tant que se poursuit la mobilisation contre le virus.


 

Les + Lus