Coupe Davis : service gagnant pour Albertville !

Le maire d'Albertville - au mocro - ravi que sa commune soit à nouveau au centre de l'actualité sportive. / © Lise Riger, F3RA
Le maire d'Albertville - au mocro - ravi que sa commune soit à nouveau au centre de l'actualité sportive. / © Lise Riger, F3RA

La Fédération Française de Tennis a dévoilé, ce lundi matin, au siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, son choix de la ville d'Albertville pour accueillir le premier tour de la Coupe Davis 2018 en février prochain. Les rencontres se disputeront à la Halle olympique.

Par Sandra Méallier

Le tout nouveau maire d'Albertville, Frédéric Burnier-Framboret, élu le 6 novembre dernier, peut se réjouir : sa commune accueillera une rencontre qui s'annonce favorable aux Français. Du 2 au 4 février, l’équipe de France recevra son homologue des Pays-Bas, au 1er tour de l’édition 2018 de la Coupe Davis.

La formation néerlandaise s’appuie essentiellement sur Robin Haase (40e) et Thiemo De Bakker (404e, ex-40e). Face aux Néerlandais, les Tricolores restent sur un succès à Maastricht en 2009, rencontre marquée par la défaite inaugurale de Gaël Monfils pour sa première cape face à... De Bakker.

En cas de (probable) succès début février, les Bleus affronteraient l’Italie chez elle ou le Japon dans l’Hexagone en quart de finale (6-8 avril). La moitié de tableau des Français leur a réservé pour adversaire la Grande-Bretagne, l’Espagne ou l’Australie au stade de la demi-finale.

La Halle Olympique pourrait faire le plein


Tous les matches du premier tour de la Coupe Davis se joueront à la Halle Olympique, rénovée en 2014-2015 et qui peut accueillir jusqu'à 6.200 personnes en configuration tennis. La rencontre se jouera sur surface rapide (résine).

Dans un souci de "tarification attractive", les billets seront vendus à partir de 20 euros. Le budget total de cette rencontre savoyarde sera de 500.000 à 600.000 euros, dont 200.000 euros pris en charge par les collectivités locales.

Laurent Wauquiez explique la mobilisation de la Région , du département de Savoie, de la ville d'Albertville et des instances dirigeantes du tennis pour décrocher l'organisation de cet événement :  
  


La réaction de Stéphane Post, vice-président de la Fédération française de Tennis et président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes   : 


La réaction de Fréderic Burnier-Framboret , nouveau maire d'Albertville : 




Sur le même sujet

Vingt-huit espèces de papillons d'Alpes et de Rhône-Alpes menacés de disparition

Les + Lus