Covid-19 : l’Italie impose une quarantaine de 5 jours aux voyageurs venant de l’UE, même avec un test Covid négatif

Tout voyageur en provenance de l’UE devra effectuer un test avant son départ, respecter une quarantaine de cinq jours, puis effectuer un nouveau test à l’issue de cette période. Une quarantaine de 14 jours est déjà en vigueur pour les pays hors UE.

Des passagers à l'aéroport de Milan (Italie)
Des passagers à l'aéroport de Milan (Italie) © CRÉDITPIERO CRUCIATTI / AFP

L’Italie va imposer une quarantaine de cinq jours aux voyageurs en provenance des pays membres de l’Union européenne, a annoncé mardi 30 mars le ministère de la Santé.

Les ressortissants de l'Union europérenne arrivant en Italie seront soumis à un isolement de 5 jours, même avec un test Covid négatif. Un nouveau test sera ensuite réalisé à la fin de la quarantaine. Cela concerne aussi les Italiens de retour de l'étranger vers chez eux.

Une quarantaine de 14 jours est déjà en vigueur pour les pays hors UE.

Cette mesure "s'applique à tous ceux qui partent et arriventy compris les ressortissants italiens", a précisé un responsable du ministère.

Cette nouvelle restriction sera valable jusqu’au 6 avril, alors que le week-end de Pâques, qui démarre samedi et s’achève lundi, est très prisé par les touristes étrangers.

La pandémie a jusqu’ici fait plus de 108.000 morts dans le pays, selon le ministère de la Santé.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société italie international région auvergne-rhône-alpes