Déconfinement. Tennis : "touche pas à mes balles !"

Le tennis fait partie des sports qui ont eu le droit de reprendre dans le cadre du déconfinement. Une reprise qui s’effectue avec des règles bien précises à respecter.
- Photo d'illustration -
- Photo d'illustration - © KOEN SUYK / MaxPPP
Le fond de l’air est frais, les courts encore humides et glissants mais il en faudrait plus pour empêcher les joueurs de reprendre le chemin des terrains de tennis.

Ils en étaient privés depuis huit semaines, depuis le début du confinement, alors oui cette reprise fait du bien comme le dit Bernard : "ça me manquait vraiment. Ça fait long deux mois sans jouer, surtout quand comme moi la durée du confinement est venue s’ajouter à celle d’une convalescence suite à une opération de la hanche !"

 

A chacun ses balles


Les accrocs de la petite balle jaune peuvent donc à nouveau travailler tous les coups du tennis, mais sous conditions, car dans le cadre du déconfinement la pratique n’est plus tout à fait la même. Les règles n’ont pas changé, mais il faut désormais respecter sur les courts les gestes barrières et toute la distanciation sociale qui va avec, sans oublier que les parties en double sont interdites.

Toutes ces mesures sont bien acceptées par les joueurs et les joueuses, même s’ils reconnaissent qu’elles ne sont pas toutes faciles à mettre en pratique "rester à distance quand on est assis sur nos bancs, ou encore quand on change de côté et ne pas se serrer la main à la fin d’un match, tout ça c’est plutôt simple à intégrer, mais en revanche le coup des balles, là c’est moins évident" sourit Julien 25 ans, licencié au Grenoble Tennis.

"Désormais, on ne doit toucher avec ses mains que ses propres balles. On les identifie avant de jouer et ensuite si on a une balle de notre adversaire on doit lui renvoyer en la poussant avec le pied par exemple !"

Deux courts plus loin, Jean-Marie confirme : "l’intention de vouloir nous protéger de la contagion est louable, mais l’exercice est compliqué. Vous savez quand on joue au tennis par habitude on se penche et on ramasse la balle qui est au sol, sans réfléchir et ce n’est pas de la mauvaise volonté."

Gestes réflexes et gestes barrières, c’est sans doute dans ce domaine que l’apprentissage sera le plus long pour tous "mais le plus important" souligne Baptiste : "c’est surtout d’avoir repris. Il y a quelques consignes à suivre mais on joue, ce qui n’est pas le cas de pas mal d’autres sports de raquettes comme le ping-pong et le badminton, sans oublier tous les sports collectifs."

 

Tout le monde dehors… ou presque


Pour l’instant, l’activité tennistique n’est autorisée qu’en extérieur, en tout cas pour le grand public : "pour avoir le droit de jouer en intérieur, il faut être inscrit sur la liste ministérielle des athlètes de haut niveau" précise Guillaume de Choudens, le directeur sportif du Grenoble Tennis. "C’est vraiment une infime partie des pratiquants qui est concerné. Mais leur statut leur permet de jouer sur les courts couverts, uniquement en simple et, si un coach les accompagne, il doit évidemment porter un masque."

L’ensemble des mesures prises et consignes données aux clubs peuvent être consultés sur le site de la Fédération Française de Tennis.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société tennis sport covid-19 santé