A Dolomieu (Isère), le braquage d'un bar-tabac tourne au drame: un client est abattu

Le client d'un bar-tabac de Dolomieu (Isère) a été abattu par un homme cagoulé, qui braquait le commerce avec un complice. Les deux malfaiteurs se sont enfuis. La victime est âgée de 34 ans. 

Il y a 6 mois, le bar-tabac de Dolomieu, commune paisible de 3000 habitants, avait déjà été la cible d’un braquage. La buraliste s'en remettait tout juste, selon le maire. Mais ce mardi 29 juillet, dans l'après-midi, un nouveau braquage a, cette fois, tourné au drame.


Deux jeunes hommes, cagoulés et gantés, ont volé quelques cartouches de cigarettes et se sont servis dans la caisse. Un client a tenté de s'interposer, il a été abattu. En fait, lorsque les malfaiteurs sont sortis du commerce, l'homme de 34 ans a visiblement tenté d'en désarmer un. C'est alors que l'un des malfaiteurs lui a tiré dessus. Le client est décédé malgré les efforts des secours pour la ranimer.

Selon nos informations, le malfrat aurait utilisé un fusil de chasse pour cet homicide. Une cartouche aurait été retrouvée dans l'établissement visé.

Reportage France 3 Rhône-Alpes

Les deux hommes sont en fuite. Un groupe de jeunes a aperçu une voiture aux vitres tintées quitter la place du village, juste après le braquage. Selon nos confrères du Dauphiné Libéré, il s’agirait d'une voiture "carjackée" (volée dans la rue en menaçant son conducteur) peu avant le braquage, sur la commune de Morestel. Le véhicule recherché est une 206 noire, de type X-Box. 

Les gendarmes de La Tour-du-Pin et de la Section de Recherches de Grenoble ont été mobilisés sur place.


"Grande émotion" du ministre de l'Intérieur

Dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fait part de sa "grande émotion" en apprenant les faits qu'il a "très fermement" condamnés. Il a évoqué la "pleine mobilisation" des gendarmes "afin que soient identifiés, interpellés et déférés à la Justice dans les meilleurs délais les auteurs de cet homicide".

Le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, s'est dit "effondré" devant ce nouveau drame touchant sa profession. "Il ne se passe une seule journée sans qu'un bureau de tabac soit braqué. Cela devient insupportable", a-t-il ajouté, estimant que les buralistes sont la profession "la plus attaquée". Il a réclamé une "véritable prise de conscience car des assassins sont prêts à commettre l'irréparable pour un produit qui attire de plus en plus la convoitise et le sentiment de l'argent facile".

En août 2013, un retraité de 61 ans de Marignane (Bouches-du-Rhône) avait été tué en tentant d'arrêter les deux auteurs d'un braquage dans un bureau de tabac de la ville. Jacques Blondel, qui revenait de la plage en voiture avec sa femme et sa petite-fille de 15 mois, s'était retrouvé nez-à-nez avec les malfaiteurs et avait tenté de les arrêter. L'un d'entre eux avait fait feu avec un fusil à pompe et le sexagénaire était mort dans la soirée à l'hôpital. Les deux malfaiteurs, âgés de 18 et 22 ans, avaient été arrêtés, quelques heures après les faits pour l'un, un mois plus tard pour l'autre. Ce fait-divers avait provoqué la consternation à Marignane, ville de 34.000 habitants, dont 2.000 s'étaient rassemblés 4 jours après le drame pour un hommage à Jacques le "héros", conseil municipal en tête.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité