Adolescent poignardé à mort à Romans-sur-Isère : le principal suspect s'est rendu, il est placé en garde à vue

Le principal suspect du meurtre d'un adolescent de 15 ans dans la nuit mardi 9 au mercredi 10 avril s'est rendu de lui-même aux forces de l'ordre, ce jeudi 11 avril. Il a été immédiatement placé en garde à vue.

Ce nouveau drame avait remué le quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère. Mardi 9 avril, vers 22 heures, Zakaria, jeune homme de 15 ans, a été victime d'une agression à l'arme blanche alors qu'il s'opposait à une altercation, à proximité du boulevard Henri Dunant dans le quartier de la Monnaie. L'adolescent n'a pas survécu.

Une enquête du chef de meurtre a été immédiatement ouverte, et confié à la division de la criminalité organisée spécialisée du service interdépartemental de la police judiciaire de la Drôme. Depuis le meurtre, les forces de l'ordre recherchaient activement l'auteur du coup mortel, ainsi que les protagonistes impliqués. Grâce à l'exploitation de deux témoignages, ainsi qu'aux images de vidéosurveillance, l'un des suspects impliqué avait pu être interpellé en fin de matinée mercredi 10 avril.

Le principal suspect s'est rendu

Le principal suspect, âgé de 27 ans, était toujours en fuite. Il s'est finalement rendu de lui-même aux forces de l'ordre ce jeudi 11 avril. Auteur probable du coup mortel, il a été placé immédiatement en garde à vue, selon les informations transmises par le procureur de Valence, Laurent de Caigny.

Le magistrat a ensuite précisé à l'AFP qu'il s'agissait d'un homme de 27 ans.

Pour le moment, le déroulé de l'altercation ayant conduit au meurtre de l'adolescent reste encore flou. Selon les deux témoins cités par le procureur, "plusieurs membres d'une même famille d'un quartier extérieur à celui de la Monnaie étaient venus à bord de véhicules" mardi soir pour rechercher un "protagoniste opposé". Les caméras de vidéosurveillance ont confirmé "les mouvements de véhicules évoqués par les témoins", mais n'ont "pas enregistré l'altercation mortelle".

Une enquête pour "homicide volontaire" a été ouverte et confiée à la direction de la criminalité organisée de la police judiciaire de la Drôme.

Dans le quartier de la Monnaie, comme sur les réseaux sociaux, l'émotion est vive. Une cagnotte a été ouverte en ligne pour soutenir la famille de Zakaria et permettre de financer ses obsèques.Plusieurs milliers d'euros ont été collecté en quelques heures. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité