Drôme : attaque au couteau à Romans-sur-Isère : un 3e Soudanais en garde à vue

Un 3e homme, un soudanais, a été mis en garde à vue samedi 4 avril au soir, a indiqué le Parquet national antiterroriste, dans l'attaque au couteau à Romans-sur-Isère qui a fait 2 morts.
L'auteur des coups de couteau dit "ne pas se souvenir de ce qui s'est passé", selon une source proche de l'enquête. Une expertise psychiatrique est prévue ce dimanche 5 avril. 
L'auteur des coups de couteau dit "ne pas se souvenir de ce qui s'est passé", selon une source proche de l'enquête. Une expertise psychiatrique est prévue ce dimanche 5 avril.  © FTV
Un troisième Soudanais a été arrêté et est en garde à vue depuis samedi 4 avril au soir dans l'enquête sur l'attaque au couteau perpétrée le matin par un réfugié soudanais à Romans-sur-Isère dans la Drôme, qui a fait deux morts, a appris l'AFP dimanche auprès du Parquet national antiterroriste.

Trois hommes de nationalité soudanaise sont actuellement en garde à vue en plus de l'auteur présumé de l'attaque. Ce dernier est né en 1987 et réfugié en France depuis juin 2017. Le deuxième homme estbprésenté comme "une de ses connaissances". "Il y a une troisième garde à vue depuis 19h20 samedi soir. C'est un jeune Soudanais qui résidait dans le même foyer, là où résidait le mis en cause" a indiqué le Parquet national antiterroriste à l'AFP.

L'auteur des coups de couteau dit "ne pas se souvenir de ce qui s'est passé", selon une source proche de l'enquête. Une expertise psychiatrique est prévue ce dimanche 5 avril. 

Lors d'une perquisition à son domicile, ont été trouvés "des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l'auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants", selon le parquet national antiterroriste,  Ils sont "a priori" de sa main.


Samedi 4 avril en fin de matinée, l'individu a semé la panique dans les rues de la ville drômoise en portant des coups de couteau le long du boulevard Jean Jaurès à l'extérieur ou à l'intérieur des commerces.
Selon nos confrères de France Info, l'homme est d'abord entré dans un bureau de tabac, où il a blessé le buraliste et un client. Puis il a poignardé plusieurs personnes sur son chemin dans un périmètre restreint dans le centre-ville de Romans-sur-Isère, notamment à proximité de la boulangerie La Mie Câline.
 
Les gendarmes de la Drôme ont fait part de leur tristesse et de leur soutien aux familles victimes de ce dramatique événement.
 
Emmanuel Macron a assuré que "toute la lumière sera faites sur cette affaire".
 
Le Parquet National Antiterroriste a ouvert une enquête samedi notamment pour "assassinats en relation avec
une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers terrorisme police société sécurité enquêtes vos rendez-vous